Actualités- Perturbateurs Endocriniens

Thèmes Perturbateurs Endocriniens: Tribunal de l’Union Européenne-Condamnation de la Commission Européenne; Parlement Européen- Contre recyclage des plastiques PVC avec DEHP; PNRPE- 2e Colloque international

Législation

“Tribunal de l’Union Européenne : Condamnation De La Commission En Matière De Perturbateurs Endocriniens”
tribunal“21 Décembre- Le Tribunal de l’Union européenne juge que la Commission a violé le droit de l’Union en n’adoptant pas des actes concernant la spécification des critères scientifiques pour la détermination des propriétés perturbant le système endocrinien.
Un règlement européen du 22 mai 2012 concernant la mise à disposition sur le marché et l’utilisation des produits biocides, énonce les substances actives qui ne peuvent pas, en principe, être mises sur le marché, en particulier celles perturbant le système endocrinien. Selon ce règlement, la Commission européenne devait adopter les actes concernant la spécification des critères scientifiques pour la détermination des propriétés perturbant le système endocrinien au plus tard le 13 décembre 2013.
Devant l’absence de publication des dits actes, la Suède a alors saisi la justice européenne d’un recours visant à faire constater que, en n’adoptant pas les actes prévus dans le règlement, la Commission a violé celui-ci.
Dans une décision du 16 décembre 2015, le Tribunal de l’Union européenne (TUE), retient que le libellé du règlement du 22 mai 2012 est parfaitement clair et ne donne lieu à aucune ambiguïté concernant l’obligation incombant à la Commission européenne. Il constate également que le législateur européen n’a ni modifié, ni abrogé, ni même proposé au législateur de modifier le règlement afin de procéder au report de cette date.
Il ajoute que l’existence de critiques sur les critères scientifiques qu’elle avait proposés est sans influence sur le fait qu’une obligation d’agir au plus tard le 13 décembre 2013 pesait sur la Commission, via l’adoption des actes délégués visés par le règlement.
Au surplus, la circonstance que le règlement vise également à améliorer le fonctionnement du marché intérieur ne saurait en aucun cas, à elle seule, remettre en cause l’obligation claire, précise et inconditionnelle pour la Commission d’adopter des actes délégués ni permettre à la Commission de s’y soustraire.
Enfin, le Tribunal juge que, contrairement à ce que soutien la Commission, aucune disposition du règlement n’exige de procéder à une analyse d’impact en vue d’évaluer les incidences des différentes solutions envisageables, et que même si tel était le cas, cela ne l’exonérerait en rien de respecter la date fixée pour l’adoption des actes délégués. (…)”
Sources:
http://www.lemondedudroit.fr/europe-international/212866-tue-condamnation-de-la-commission-en-matiere-de-perturbateurs-endocriniens.html
http://www.reference-environnement.com/2015/12/21/definition-des-perturbateurs-endocriniens-la-commission-europeenne-condamnee-par-la-cour-de-justice/
http://www.quechoisir.org/sante-bien-etre/hygiene-beaute/actualite-perturbateurs-endocriniens-la-commission-europeenne-condamnee
http://maplanete.blogs.sudouest.fr/archive/2015/12/18/ogm-ca-chauffe-au-parlement-europeen-1044855.html
http://www.veille-infosplus.fr/filagenda/54362/perturbateurs-endocriniens-le-tribunal-de-lunion-europeenne-vient-de-condamner-la-commission-europeenne-pour-manquement-a-ses-obligations-communique/
http://www.actu-environnement.com/ae/news/perturbateurs-endocriniens-la-commission-europeenne-condamnee-pour-retard-definition-25900.php4#xtor=EPR-1
http://www.usinenouvelle.com/article/perturbateurs-endocriniens-l-europe-accusee-d-avoir-laisse-trop-de-temps-a-l-industrie.N369827
http://www.mychemicalmonitoring.eu/news/a401921a-65ca-4c7a-aad8-999811e25138/Endocrine-disruptors_the_European_Commission_has_breached_the_law
http://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2015-12/cp150145fr.pdf
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/la-justice-europeenne-sanctionne-la-commission-sur-les-perturbateurs-endocriniens-30734/

“Les Eurodéputés S’opposent Au Recyclage Des Plastiques Contenant Un Perturbateur Endocrinien”
shutterstock_218538277“27.11.2015-Le Parlement européen s’est massivement prononcé contre un projet de la Commission visant à permettre le recyclage des plastiques PVC à base de DEHP, un phtalate interdit depuis février 2015 dans l’UE. Un article de notre partenaire le Journal de l’environnement.
Selon le règlement REACH, le DEHP, considéré comme un perturbateur endocrinien, est interdit depuis le 21 février 2015, sauf autorisation spécifique accordée par la Commission européenne à des entreprises en ayant fait la demande expresse pour des utilisations précises.
Or dans un projet de décision, qui reste à valider par le Conseil de l’UE, la Commission européenne souhaite autoriser le recyclage des anciens plastiques contenant du DEHP, en vue de fabriquer, par exemple, des chaussures et des revêtements pour le sol, cite le Parlement, qui y voit un projet inacceptable.
Mercredi 25 novembre en session plénière, il a voté une résolution demandant à la Commission de retirer son projet. Déposé par les députés Pavel Poc (Socialistes & démocrates, République tchèque), Kateřina Konečná (Gauche unitaire européenne, République tchèque) et Bas Eickhout (Verts, Pays-Bas), le texte a recueilli 603 voix pour, 86 contre et 5 abstentions.(…)”
Source:
http://www.euractiv.fr/sections/sante-modes-de-vie/les-eurodeputes-sopposent-au-recyclage-des-plastiques-contenant-un

Conférences

“2e Colloque international du PNRPE”
logo_hteDef

“Organisé par : MEDDE/Anses du 21- 22.01.2016
Lieu : Institut Pasteur – Auditorium Centre d’information scientifique (CIS)
Sujet : Les perturbateurs endocriniens : effets sur les écosystèmes et la santé humaine
La 2e édition du colloque scientifique international du Programme national de recherche sur les perturbateurs endocriniens (PNRPE) portera sur les effets que peuvent provoquer les perturbateurs endocriniens sur les écosystèmes et sur la santé humaine. Sont considérées comme perturbateurs endocriniens les nombreuses substances capables d’interférer avec la régulation hormonale des êtres vivants. Chez l’être humain comme pour la faune, les conséquences sanitaires potentielles de ces interférences peuvent être diverses : troubles de la fertilité, du développement, du métabolisme ou du comportement, atteintes du système immunitaire, cancers, etc.
Le colloque s’articulera autour de plusieurs sessions abordant les thèmes suivants :

Effets épigénétiques et transgénérationnels
Mécanismes d’adaptation des écosystèmes
Désordres métaboliques, diabète
Neuro-développement et mécanismes neuroendocriniens
Système reproducteur (avec un focus sur les organes femelles)
Pesticides et toxines naturelles dans l’alimentation
Système immunitaire et allergies
Perturbation endocrinienne et cancer
Bisphénol A et ses substituts

Suite à la présentation des dernières avancées scientifiques dans le domaine de la perturbation endocrinienne par des chercheurs internationalement reconnus : Jean-Pierre Bourguignon, Germaine Buck-Louis, René Habert, Christy Morrisey et Leo Trasande…,le colloque sera clôturé par une table-ronde réunissant les parties prenantes.
Ce colloque est financé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.
Comité scientifique : Barbara Demeneix (présidente), Gérard Lasfargues, Niels-Erik Skakkebaek, Rémy Slama.(…)”
Source:
https://www.anses.fr/fr/content/2e-colloque-international-du-pnrpe-paris

Publicités

« L’Univers de la Cosmétique au Diapason de la Durabilité »-L’Opinion

« Diminuer les émissions de CO2, réduire l’empreinte environnementale des produits : les professionnels de la beauté soignent leur image écolo.

Etre à la fois leader de la cosmétique et missionnaire du développement durable, une équation impossible ? Les champions du secteur s’en défendent et assurent déployer efforts et investissements durables.

« A l’été 2014, nous avons, pour nos produits soins du visage, opté pour des emballages en plastique plutôt qu’en verre. »

Inken Hollmann-Peters, vice-présidente corporate en charge de la communication et du développement durable chez Beiersdorf, l’assure : être durable est un souci constant au sein son groupe, l’un des leaders mondiaux de la cosmétique, comptant dans son giron des marques emblématiques telles Nivea, Eucerin ou encore La Prairie.

Cela ferait même partie de l’ADN de l’entreprise allemande, fondée en 1882 : « Nous nous préoccupons des questions environnementales depuis le début, sans vraiment communiquer. Je pense que nous devrions être plus proactifs en la matière ! », ajoute-t-elle.

Depuis plusieurs années en effet, le développement durable remplit les colonnes des magazines. Du coup, les marques de cosmétiques nous le servent à toutes les crèmes. A l’image de L’Oréal  : « L’engagement durable de notre groupe n’a fait que croître. Cela rejoint la prise de conscience des enjeux par la société, les politiques et les experts. Cet ensemble nous donne envie d’être toujours plus écologiques, » admet Alexandra Palt, directrice responsabilité sociale et environnementale (RSE) de L’Oréal. (…) »

Lire la suite…



http://www.lopinion.fr/edition/economie/l-univers-cosmetique-diapason-durabilite-91386

« Le Plastique Pêché en Méditerranée bientôt Recyclé en Vêtements »-Fashion Mag

« Cinq heures du matin, au large de la Costa blanca et de ses touristes endormis. Trois chalutiers artisanaux sortent du port espagnol de Villajoyosa pour s’en aller pêcher la seiche, la gamba et la bouteille en plastique.

Depuis quelques mois, les pêcheurs de la communauté valenciennes, à l’est de l’Espagne, collectent systématiquement les déchets en polyester saturé (PET) gisant en Méditerranée, bientôt recyclés en une collection de mode exclusive.

« En juin, à Florence (Italie), nous voulons présenter la première collection de mode réalisée avec du fil et des tissus issus des déchets du fond de la Méditerranée », annonce l’Espagnol Javier Goyeneche, 45 ans, président d’Ecoalf.

Cette entreprise madrilène lancée en 2010 (18 employés, 4,5 millions d’euros de chiffre d’affaires 2015) se flatte déjà d’avoir créé « une nouvelle génération » de vêtements et d’accessoires à partir de bouteilles en plastique collectées sur terre, de vieux filets de pêche ou de pneus usagés.

« Il ne faut pas continuer à creuser le sol toujours plus profond pour produire du pétrole », lance son fondateur. « Là où d’autres voient des ordures, nous voyons une matière première et pouvons la transformer en tissus à travers des processus sophistiqués de recherche et développement », explique Javier Goyeneche, dont les doudounes ou sacs à dos sont vendus dans des magasins huppés, tels Harrods à Londres et Bloomingdale’s à New York.

S’il existe donc déjà des vêtements fabriqués à partir de déchets plastiques recyclés, ce serait une première d’en créer à partir des ordures de la mer. (…) »

Lire la suite…


Sources:
http://fr.fashionmag.com/news/Le-plastique-peche-en-Mediterranee-bientot-recycle-en-vetements,603098.html
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20151203.AFP8872/le-plastique-peche-en-mediterranee-bientot-recycle-en-vetements.html
http://culturebox.francetvinfo.fr/tendances/mode/du-plastique-repeche-en-mer-pour-faire-des-vetements-231817
http://www.levif.be/actualite/environnement/des-dechets-marins-dans-vos-vetements/article-normal-438177.html
http://www.upcyclingtheoceans.com

« Microbilles Plastiques dans Les Produits Cosmétiques : Sur La Voie De L’interdiction En Europe »- Cosmed

« Les microbilles plastiques synthétiques, sont de minuscules morceaux de polyéthylène mesurant 5 mm ou moins. Les études scientifiques ont montré que ces microbilles plastiques synthétiques ne se désagrègent pas et s’accumulent dans les cours d’eau. Elles sont jugées nocives pour les poissons et autres organismes aquatiques.
microbilles 2Trois états aux États-Unis, ainsi que le Canada, ont déjà décidé de réduire l’usage des microbilles de plastique. Les Pays-Bas, l’Autriche, le Luxembourg, la Belgique et la Suède ont appelé à une interdiction progressive. (…) »

Lire la suite…


Source :
« Newsletter Cosmed n°40 – La lettre d’information»
http://www.cosmed.fr/fr/newsletter-2

Conditionnement- Actualités

Conditionnement Actualités : A l’approche de la COP21, les plasturgistes veulent améliorer leur image; How can smart packaging further prolong the shelf life of products?; Exclusive, 3 keys to brand and packaging success; Aptar propose une nouvelle gestuelle pour les soins visages ultra-ciblés; Avery Dennison launches self-adhesive PE labels in response to interest in bio-based materials; Sustainable and ductile aluminum solution for cosmetic aerosols; Une ONG alerte sur la contamination chimique d’aliments via des emballages

Tendances

« A L’Approche de la COP21, les Plasturgistes Veulent Améliorer Leur Image »-L’Usine Nouvelle

000274250« La Fédération de la plasturgie et des composites veut redorer l’image des transformateurs de plastique. Des mesures fiscales incitatives pourraient leur permettre d’augmenter l’utilisation de matières recyclées dans leurs procédés de fabrication, un aspect sur lequel la France accuse du retard. « Il faut sortir du plastic-bashing », annonçait Sébastien Petithuguenin, vice-Président de la Fédération de la plasturgie et des composites en charge du développement durable, à l’occasion de la publication des chiffres 2014 du secteur. (…) ».
Source :
http://www.usinenouvelle.com/article/a-l-approche-de-la-cop21-les-plasturgistes-veulent-ameliorer-leur-image.N358502

« How Can Smart Packaging Further Prolong The Shelf Life Of Products? « -Clariant

smart_packaging_image_from_donata« Technical limitations in harvesting, transporting and storage, or simple consumer behavior contribute to food spoilage. A major factor in reducing food spoilage lies in the packaging. (…) »
Source :
http://www.clariant.com/open-innovation?lr=pco1510343&li=10027625

« Exclusive: 3 Keys to Brand and Packaging Success »- GCI Magazine

A1iJRoC1a0L._UX250_« Robert Brands, president of VariBlend Dual Dispensing Systems and author of « Robert’s Rules of Innovation » says building on consumer needs and wants and increasing ease of use are the keys to sustainable innovation in business. Here, in an exclusive interview with GCI, Brands speaks about innovation, sustaina­bility and the top three things that brand managers need to do to ensure success.(…) »
Source :
http://www.gcimagazine.com/business/manufacturing/packaging/Exclusive-The-Top-3-Things-Brands-Need-for-Success–338036442.html

Actualités Entreprises

« Aptar Propose Une Nouvelle Gestuelle Pour Les Soins Visages Ultra-Ciblés »-Premium Beauty News

400x400_skin-master_01-d5cb3« Parmi les innovations présentées lors de la dernière édition du salon Luxe Pack qui s’est tenu du 21 au 23 octobre à Monaco, Aptar Beauty + Home a mis en avant deux nouvelles gestuelles beauté : Note, un applicateur destiné à la parfumerie, et Skin Master, un stylo de nouvelle génération inspiré de la médecine esthétique et pensé pour les soins visage ciblant les rides d’expression, les cernes, les poches et les imperfections cutanées. (…) »
Source :
http://www.premiumbeautynews.com/fr/aptar-propose-une-nouvelle,8775

« Avery Dennison Launches Self- Adhesive PE Labels in Response to Interest in Bio- Based Materials »- CosmeticsDesign-Europe

Avery-Dennison-launches-self-adhesive-PE-labels-in-response-to-interest-in-bio-based-materials_strict_xxl« Avery Dennison introduces two new self-adhesive bio-based polyethylene (PE) label films as part of its focus on sustainability, claiming that economic growth, natural resource limits and increasing demand were the drivers behind the innovation. The new products are the first self-adhesive PE filmic labels with a face stock that includes more than 80 % renewable content according to the packaging supplier, which helps brand owners reduce their dependency on fossil based packaging materials without compromising on functionality and performance. (…) »
Source :
http://www.cosmeticsdesign-europe.com/Product-Categories/Packaging/Avery-Dennison-launches-self-adhesive-PE-labels-in-response-to-interest-in-bio-based-materials

« Sustainable and Ductile Aluminum Solution for Cosmetic Aerosols »-GCI

aerosol« Constellium N. V. (Amsterdam) is applying drawn and ironed beverage can technology to the cosmetics sector with its new Aeral aluminum solution for aerosol containers.Aeral, developed from an alloy, allows at least a 30 % weight savings compared to traditional impact extruded containers without sacrificing pressure resistance or ductility, thus offering an improved environmental footprint.(…) »
Source:
http://www.gcimagazine.com/business/manufacturing/packaging/Sustainable-and-Ductile-Aluminum-Solution-for-Cosmetic-Aerosols–336942321.html

Transferts Emballages- Contenu

« Une ONG Alerte Sur La Contamination Chimique D’aliments via Des Emballages »- Sciences & Avenir

5222795_presse-papiers-1_545x460_autocrop« L’ONG Foodwatch a alerté mardi sur la contamination chimique de produits alimentaires courants comme les pâtes ou le riz par les emballages cartonnés et demande aux pouvoirs publics de rendre obligatoires de nouvelles règles. « Des huiles dérivées d’hydrocarbures sont retrouvées dans les aliments de grande consommation comme les pâtes, les lentilles, les céréales, les biscuits ou le riz », a affirmé lors d’une conférence de presse Ingrid Kragl, directrice de l’information de Foodwatch en France.
« Ces huiles renferment des substances toxiques et l’industrie alimentaire doit agir pour mettre des barrières entre les emballages cartonnés et les contenus alimentaires », a demandé la responsable en présentant une enquête sur 42 produits de très grande consommation en France achetés dans différents hypermarchés.
Sources :
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20151027.AFP4478/une-ong-alerte-sur-la-contamination-chimique-d-aliments-via-des-emballages.html

Autres articles
« Des Emballages Toxiques Polluent Nos Aliments »-Le Quotidien Du Médecin
http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2015/10/27/des-emballages-toxiques-polluent-nos-aliments_777781
« Pétition : Pas D’huiles Minérales Dangereuses Dans Nos Aliments ! »-Foodwatch
https://www.foodwatch.org/fr/s-informer/topics/emballages-toxiques/petition-pas-dhuiles-minerales-dangereuses-dans-nos-aliments/
« Des Hydrocarbures Dans Nos Assiettes : Foodwatch Tire Le Signal D’alarme »-Res
http://reseau-environnement-sante.fr/2015/10/27/espace-presse/des-hydrocarbures-dans-nos-assiettes-foodwatch-tire-le-signal-dalarme/
« Une ONG Dénonce la Présence d’Hydrocarbures dans des Emballages Alimentaires »-Le Figaro
http://www.lefigaro.fr/conso/2015/10/27/05007-20151027ARTFIG00288-une-ong-denonce-la-presence-d-hydrocarbures-dans-des-emballages-alimentaires.php
« Une ONG Alerte Sur La Contamination Chimique D’aliments Via des Emballages »
http://www.ladepeche.fr/article/2015/10/27/2205618-ong-alerte-contamination-chimique-aliments-via-emballages.html
« Des Hydrocarbures Dans Nos Assiettes »- L’ADN
http://www.ladn.eu/actualites/hydrocarbures-dans-nos-assiettes,article,28425.html

Cosmetics Europe Advocates Phase- Out of Microplastics

« Cosmetics Europe has advised its members to discontinue the use of non-biodegradable microplastics in wash-off cosmetic products, by 2020. microbeads3

The trade body issued the recommendation on Wednesday in response to public concerns over plastic debris in the marine environment.

It says the use of plastic microparticles in personal care products accounts for “a very small fraction” of the plastic debris found in the marine environment, compared to sources such as plastic manufacturing, textile fibres and abrasion of car tyres.

But given the availability of alternative materials, Cosmetics Europe says its members should stop using microplastics that are non-biodegradable in the marine environment, in wash-off cosmetic and personal care products.

Going forward, Cosmetics Europe says it is “committed to building, with other international associations, global alignment of the cosmetics industry on this issue” and will work with regulators on a « science-based approach ».

Microplastics have had a strong place in the North American and Canadian regulatory agendas this year.

Earlier this month, California signed into law a ban on personal care products containing microbeads, from 2020. Several New York counties are considering a similar ban and Canada is discussing a proposal to ban microplastics, by adding them to the country’s List of Toxic Substances . »


Sources:
https://chemicalwatch.com/43109/cosmetics-europe-advocates-phase-out-of-microplastics
Cosmetics Europe recommendation: https://www.cosmeticseurope.eu/news-a-events/news/822-cosmetics-europe-issues-a-recommendation-on-solid-plastic-particles-plastic-micro-particles.html
http://www.cosmeticsdesign-europe.com/Regulation-Safety/Cosmetics-Europe-makes-recommendation-to-cease-microbead-use
http://www.cosmeticsbusiness.com/news/article_page/Cosmetics_Europe_urges_brands_to_drop_microbeads/112864
https://www.pharmamedtechbi.com/publications/the-rose-sheet/36/43/european-cosmetics-association-advises-microbead-phaseout-by-2020?elsca1=rose&elsca2=newsltr
http://www.premiumbeautynews.com/fr/cosmetics-europe-veut-la-fin-des,8774

Cet article n’engage que son auteur/ This article is the sole responsibility of the author.

Vers la Chimie Bleue : Algopack, des Algues à La Conquête du Plastique

« Petite PME bretonne, Algopack cultive une idée fixe mais ingénieuse : faire de l’algue marine le nouvel eldorado du plastique. L’entreprise cultive des algues qui, transformées en granules, remplacent le plastique pour fabriquer des objets rigides et biodégradables. »

algopack

« L’algue est vertueuse : elle capte 960 kg de CO2 à la tonne, elle ne consomme pas de pesticides, ni d’engrais et elle envoie de l’oxygène à la mer. Or, les océans meurent à cause des plastiques. 460 kg de plastique sont déversés dans la mer chaque seconde. ». Rémy Lucas, fondateur d’Algopack

La bonne idée

Tout à commencé sur les plages bretonnes, il y a 200 ans. Dans la famille de Rémy Lucas, fondateur de l’entreprise, on était goémonier, de père en fils : en d’autres termes, pêcheur d’algues. Ingénieur en plasturgie pendant des années, Rémy Lucas s’est souvenu de cette histoire familiale et, avec sa formation, son expérience et ses convictions, il a décidé de créer une entreprise pas comme les autres : Algopack transforme des algues marines cultivées en granules de plastique pour les industriels de la plasturgie.

Comment ça marche ?

Des algues brunes sont cultivées sur place, en Bretagne, récoltées et transformées, par un procédé industriel, en granules similaires à du plastique. Ceux-ci sont vendus aux industriels pour en faire des objets courants : contenants alimentaires, jouets, éléments de smartphones… La gamme Algopack exclut tout emploi de dérivé de pétrole dans sa fabrication. « Nous avons aujourd’hui plus d’une vingtaine de clients et de partenaires, comme le groupe Orange ou d’autres groupes internationaux dans le secteur de l’automobile, du packaging, de la grande distribution, de l’ameublement. La première génération de plastique était 100 % pétrosourcée. Puis, il y a eu les bioplastiques d’origine agricole comme le maïs. La troisième génération de biomatériaux est celle de la chimie bleue dont Algopack est le pionnier, c’est une filière en pleine expansion » estime Rémy Lucas. L’entreprise a sécurisé sa ressource d’algues dans différentes zones du monde.

Le plus de cette entreprise : l’économie circulaire

Le choix a été fait de cultiver les algues et non de les prélever dans la mer pour ne pas perturber l’écosystème marin. L’entreprise utilise également des déchets de certains industriels (notamment de la cosmétique). Le procédé de fabrication est entièrement local. En fin de vie, les objets sont biodégradables et servent d’engrais. La matière disparaît en 12 semaines en terre. Cette filière est représentative de l’économie circulaire : prélever le moins possible la matière première initiale, concevoir le produit le plus vertueux et, en fin de vie, le restituer à la terre.

Un débouché pour les sargasses ?

Le problème des sargasses pourrait être en partie résolu par ce procédé. Depuis 2011, des algues brunes appelées sargasses, se déversent régulièrement sur les plages des Caraïbes. Rémy Lucas estime que son entreprise serait en mesure de l’utiliser comme matière première pour son activité.  « 


Sources:
http://votreenergiepourlafrance.fr/vers-la-chimie-bleue-algopack-des-algues-a-la-conquete-du-plastique/
http://www.algopack.com/actualites.php

Cet article n’engage que son auteur/ This article is the sole responsibility of the author