Bulletin de Veille « Toute La Beauté au bout des doigts »

Après quelques mois de pause,

je reprends la transmission d’articles inspirants sur la Cosmétique, ses ingrédients et sphères d’influence.

La Veille, c’est user avec délice de son esprit de curiosité et d’ouverture pour détecter les innovations et naviguer dans le flux effervescent de la création …

et au final, réunir tous les ingrédients pour inventer les cosmétiques de demain.

queignec-cosmetiques-reglementaire

La présentation : une lettre hebdomadaire, « Toute La Beauté au bout des doigts«  qui reprendra les actualités du secteur Cosmétique-Chimie-Ingrédients, sous la lorgnette d’un Scientifique réglementaire.

Les premiers numéros d’Octobre sont déjà parus :

N° 2 : 29 septembre- 10 Octobre

N° 3 : 10-16 Octobre

N° 4 : 17-23 Octobre

N° 5 : 24-31 Octobre

 Et le premier de Novembre :

N° 6 : 01-06 Novembre

Un rendez-vous régulier reprend..pour faire germer de nouvelles inspirations !

queignec-veille-cosmetiques-ingredients

 

Bonne lecture…

Publicités

« COSMEBIO Lève le Voile sur les 10 Idées Reçues de La Cosmétique Bio »

« L’innovation permanente de la cosmétique naturelle et biologique permet à celle-ci de se rapprocher au plus des cosmétiques traditionnels par son odeur et sa texture qui deviennent de plus en plus agréables ou encore son prix tout en gardant son efficacité. Elle combine dorénavant qualité et plaisir d’utilisation. COSMEBIO® dévoile la vérité sur les 10 plus grandes idées reçues de la cosmétique bio. (…)

Lire la suite…

cosmebio

Sources:

Exposition « Les Vilmorin, une Dynastie au Service des Plantes »

 

alt
E. Debat-Ponsan (1847-1913), Portrait d’Elisabeth de Vilmorin au bouquet de fleurs, 1891, Huile sur toile, 151*101 cm, Paris, Société Nationale d’Horticulture de France

du 3 au 9 décembre 2015

« Pendant plus de deux siècles, six générations de membres de la famille Vilmorin ont créé et diffusé dans le monde entier des documents de toutes sortes pour faire connaître la diversité des espèces cultivées, mais aussi les améliorations accomplies sur la plupart d’entre elles.

Ils ont identifié, décrit, amélioré et distribué des milliers de variétés de fleurs, d’arbres, de légumes mais aussi de céréales, de betteraves, de plantes fourragères et de pommes de terre.

Cette exposition va présenter à la fois* :

– l’histoire de cette famille remarquable ;

– de magnifiques peintures, sculptures, objets de toutes sortes qu’ils ont créés pour se faire connaître ;

– des ouvrages scientifiques, des catalogues et des documents de vulgarisation qu’ils ont été parmi les premiers à réaliser.

* Documents, objets et décoration prêtés par : la SNHF, les familles Vilmorin et d’Estienne d’Orves, la Ville de Verrières-le-Buisson, l’Historique de Verrières, le Muséum national d’Histoire naturelle et l’ACIF (Association des compagnons d’Ile-de-France, Grand Prix 2011 au concours national des jardins potagers). »

Renseignements pratiques

Hall de la Société Nationale d’Horticulture de France

84 rue de Grenelle 75007 Paris.

Métro : Rue du Bac

Une exposition unique en visite libre

 Source:
http://www.snhf.org/agenda/les-activites-snhf/1274-exposition-les-tresors-des-vilmorin-de-1815-a-aujourdhui-.html

Enquête Cosmed sur les Conservateurs en Cosmétique

« Au fil des réévaluations réglementaires, la liste des conservateurs autorisés en cosmétique s’est progressivement réduite.

expertise-microbiologique

Sur une soixantaine de conservateurs autorisés dans l’annexe 3, seuls une vingtaine sont réellement utilisés par l’industrie pour des raisons de conservation, de formulation, de solubilité, mais aussi des attentes du consommateur.

Or, réduire davantage cette liste développerait les risques de résistance aux antimicrobiens liés à l’exposition des populations à seulement quelques conservateurs.
Les discussions actuelles autour du PHMB illustrent cette problématique. (…). Afin de défendre l’utilisation du PHMB à une concentration inférieure à 0.3 %, Cosmed souhaite alerter la C.E. sur l’impact économique de cette décision sur les entreprises. Pour chiffrer ces données, Cosmed mènera dans les prochains jours une enquête auprès de ces adhérents. (…)»

Lire la Suite …


Source :
« Newsletter Cosmed n°40 – La lettre d’information»
http://www.cosmed.fr/fr/newsletter-2

« Création de France Microalgues : La Filière se Structure »- Le Marin

« Après l’inauguration, en juin, de la plate-forme expérimentale Algosolis, la filière des microalgues réunie en colloque les jeudi et vendredi 22 et 23 octobre à Saint-Nazaire a annoncé la création de l’association « France microalgues« .

Elle vise à fédérer les entreprises françaises qui produisent, transforment, utilisent ou distribuent des microalgues dans les marchés de la nutrition (humaine et animale), de la santé et des cosmétiques.

Ses huit entreprises fondatrices : Algama, Alganelle, Algosource, Fermentalg, Greensea, Metabolium, Microphyt et Roquette. Avec à leurs côtés, quatre pôles de compétitivité, ceux de l’interpôle microalgues : Trimatec, IAR, pôles Mer Bretagne Atlantique et Mer Méditerranée. (…) »

« L’ANIA Réaffirme L’Attention Permanente des IAA à Proposer des Produits Sûrs aux Consommateurs » – ANIA

« Suite à la conférence de presse tenue par l’association Foodwatch ce mardi 27 octobre 2015, l’ANIA tient à rappeler l’attention permanente des entreprises agroalimentaires à proposer aux consommateurs des produits sûrs et de qualité. L’ANIA s’interroge sur les stratégies de certains acteurs à surfer systématiquement sur les peurs alimentaires et les théories du soupçon.(…) »

Nos entreprises agroalimentaires sont particulièrement attentives à apporter aux consommateurs des produits sûrs. Avant de générer volontairement des peurs infondées visant à jeter le discrédit sur toute une profession, il est indispensable de faire appel aux agences de sécurité en charge d’évaluer les risques liés à la sécurité des aliments dont c’est la mission et l’expertise. Il est nécessaire d’agir avec responsabilité et discernement.

Jean-Philippe GIRARD, Président de l’ANIA

Lire la Suite…

image-article-27102015

Source:
Article de Muriel Slawyk du 27 Octobre 2015, site ANIA
http://www.ania.net/alimentation-sante/lania-reaffirme-lattention-permanente-des-iaa-a-proposer-des-produits-surs-aux-consommateurs

CTPA Refutes Any Suggestion that Cosmetics Cause Breast Cancer

« The Cosmetic, Toiletry and Perfumery Association (CTPA) has moved quickly to play down claims that cosmetics products could contain chemicals linked to an increased cancer risk.

banner-one-static

The suggestions were made by US organisation, Breast Cancer Action (BCA), and while the CTPA says it does not want to question its aim to raise awareness of breast cancer and encourage ladies to check their breasts regularly, the trade association ‘categorically refutes’ any suggestions that cosmetic products or their ingredients can be the cause of breast cancer or hinder its vital treatment.

“Cosmetic products are one of the most studied and safest classes of consumer product on the market today,” says Dr Emma Meredith, a pharmacist and Director of Science at the CTPA.

“It is quite wrong for campaigns to question the safety of cosmetic products and so frighten people into thinking they have done something wrong to cause them to have cancer.  Everyone can have confidence in the safety of their cosmetic products that are used daily by millions of people worldwide.”

Put quite simply, the CTPA says that if an ingredient were found to cause cancer as it is used in a cosmetic product it would, quite simply, be banned from use; a sentiment that the Personal Care Products Council (PCPC) in the US agrees with .

“Cosmetic and personal care products companies have a longstanding commitment to the safety of their products. Our industry is guided by the core value to do the right thing based on the best available science when addressing product safety,” says Lezlee Westine, President and CEO at the PCPC.

The suggestions arose as part of BCA’s campaign ‘Poison Isn’t Pretty’ campaign directed at the charity Look Good Feel Better (LGFB) in the US, claiming that a number of toxic ingredients were found in donated cosmetic products which are used in LGFB’s kits given to cancer patients.

EU legislation

In the EU, cosmetic products are covered by the EU Cosmetics Regulation, which covers the manufacture and supply of cosmetic products to European markets, and is focused on consumer safety.

In order to ensure this, each cosmetic product must undergo a safety assessment, taking into account all of the ingredients used, by a duly qualified and experienced safety assessor before it is made available for sale.

If the safety of an ingredient is called into question it is reviewed by the European Commission’s panel of independent experts, the Scientific Committee on Consumer Safety (SCCS).« 

CTPA-refutes-any-suggestion-that-cosmetics-cause-breast-cancer_strict_xxl


Sources:
Article of Andrew McDougall
http://www.cosmeticsdesign-europe.com/Regulation-Safety/CTPA-refutes-any-suggestion-that-cosmetics-cause-breast-cancer
http://www.thefactsabout.co.uk/news.aspx?pageid=99&newsid=297
http://www.personalcarecouncil.org/statement-lezlee-westine-president-and-ceo-personal-care-products-council-breast-cancer-action%E2%80%99s-unf

Cet article n’engage que son auteur/ This article is the sole responsibility of the author