Veille « Toute La Beauté au bout des doigts »- N° Décembre 2016

Les Numéros de Décembre 2016 du Bulletin de Veille « Toute La Beauté au bout des doigts«  sont parus.

Veille Scientifique & réglementaire : la cosmétique, ses ingrédients et sphères d’influence…

N° 10 : 28.11-04.12.2016

N° 11 : 05-11.12.2016

N° 12 : 12-18.12.2016

N° 13 : 19-25.12.2016

N° 14 : 26-31.12.2016

queignec-veille-cosmetiques-ingredients

Bonne lecture…

Publicités

« DUCC-A New Guidance To Assist Formulators To Communicate Safe Use Conditions Of Mixtures »

The Downstream Users of Chemicals Co-ordination Group (DUCC) is a platform of European associations which represent “downstream” industries ranging from cosmetics and detergents to aerosols, paints, inks, adhesives, imaging and printing chemicals, construction chemicals, fragrances and chemical distribution.

The group’s main objective is to contribute, with a common voice, to the successful implementation of the requirements of the REACH and CLP Regulations.

Since its creation, in 2001, DUCC has been recognised by the EU authorities and other stakeholders as the common voice for many users of chemicals. DUCC has been and will continue to be actively involved in the legislative process, contributing constructively to the implementation of both the REACH Regulation, (EC) No 1907/2006, and the CLP Regulation, (EC) No 1272/2008, and ensuring that downstream users’ needs, rights, duties and specificities are taken into account.

DUCC and its member associations are involved in the development of industry practical guidance, in all REACH and CLP topics that are considered relevant for the smooth implementaton of these Regulations. In many cases such documents are the outcome of projects (industry projects or projects in the context of CSR/ES Roadmap) or internal discussions (sometimes involving other industry partners).

Publication

ducc_contenu

This explanatory document was developed by bDUCC member associations
representing companies that use chemicals to formulate mixtures as finished products for end users, including professional and industrial users.

This explanatory document is issued by the DUCC Mixtures Task Force (participant DUCC members: A.I.S.E., CEPE, EFCC, FEA, Fecc and FEICA),which developed a communication format in the context of the following two actions of the CSR/ES Roadmap.

With this, DUCC is providing its members and formulators in general an important tool (a concept and a template) for compliance with the REACH obligations in communicating safe use conditions of mixtures, as per article 31 (7) of REACH. »


Source:

http://www.ducc.eu/News.aspx#news5

Comité de Suivi National-Filière Des Plantes À Parfum & REACh

Mise En Place D’un Comité De Suivi

De La Réglementation REACH

Appliquée Aux Plantes A Parfum

Filiere-des-plantes-a-parfum-et-reglement-REACH_actualite_full

La réglementation REACh imposera un enregistrement des huiles essentielles avant juin 2018. Pour mieux coordonner les actions, le CGAAER s’est vu confier une mission de conseil afin de faciliter le partage des informations nécessaires aux professionnels concernés au sein d’un comité de suivi.

Stéphane Le Foll met en place un comité de suivi national pour faciliter l’adaptation et l’application de la réglementation européenne au secteur.

Communiqué de presse:

he et reach

Rapport CGAAER

rapport tessier

Enjeux

« La réglementation communautaire REACh vise à évaluer les risques que représentent les substances chimiques qui circulent sur le territoire européen. Les huiles essentielles, comme tous les produits chimiques, doivent être caractérisées et fournir des éléments d’évaluation sur le plan toxicologique (santé humaine et animale) et éco-toxicologique (environnement).
La responsabilité de la réalisation de ces tests repose sur les producteurs et les importateurs de ces substances, à savoir les distillateurs dans le cas des huiles essentielles.

L’échéance de juin 2017 et les modalités de constitution des dossiers nécessaires à la réglementation REACh au secteur des huiles essentielles ont soulevé des inquiétudes chez les distillateurs.

Méthodologie

À partir de l’exploitation de la documentation et de la rencontre des professionnels et des administrations nationales et européennes, la mission a identifié les risques pour la filière des plantes à parfum.

Résumé

La réglementation REACh prévoit que les producteurs et importateurs de produits chimiques en quantité supérieure à une tonne doivent enregistrer leurs produits auprès de l’Agence européenne des industries chimiques (ECHA). Les producteurs d’huiles essentielles s’en sont inquiétés car la complexité de cette procédure semble peu adaptée au cas des matières premières agricoles dont la composition est très variable, et à la petite taille des entreprises de distillation mal préparées à des procédures conçues pour des industries chimiques.

Un dialogue direct avec les instances européennes en charge de l’enregistrement avait été établi pour permettre à l’ensemble des professionnels concernés d’élaborer des lignes directrices facilitant cette procédure. Ainsi, un accord a été trouvé sur les modalités d’identification des huiles essentielles. Le travail se poursuit sur la toxicité et l’écotoxicité.

Il s’est également avéré nécessaire que les professionnels dispose d’un lieu d’échange avec les administrations nationales : un comité de suivi.

La mission propose que ce comité de suivi soit constitué à partir d’un groupe de travail du comité spécialisé « Plantes à parfum, aromatiques et médicinales » de FranceAgriMer, que le comité de suivi intègre tous les acteurs professionnels intéressés et que les services des ministères concernés (en charge de l’écologie, du travail, de l’économie, de l’agriculture et de la santé) y participent. Il est recommandé que le ministère chargé de l’agriculture en assure le pilotage et l’organisation. »


Sources:

http://agriculture.gouv.fr/filiere-des-plantes-parfum-et-reglement-reach-un-comite-de-suivi-national-pour-faciliter-ladaptation

Communiqué de presse du Ministère : http://is.gd/bA6ujx

http://agriculture.gouv.fr/mise-en-place-dun-comite-de-suivi-de-la-reglementation-reach-appliquee-aux-plantes-parfum

http://agriculture.gouv.fr/comite-de-suivi-de-la-reglementation-reach-appliquee-aux-plantes-parfum

Rapport CGAAER : http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/cgaaer_15042_2015_rapport.pdf

Actualités Chimie

Thèmes : Croissance et Chimie Européenne en 2016 Solvay et Développement durable, Dupont & Dow, Calendrier de l’Avent 2015, Belles histoires de la Chimie, Chimie de la Bague en Diamant, Molécule de la semaine- acide β-Boswellique

Industrie

« 1 % De Croissance Pour La Chimie Européenne En 2016 »
Verrerie%20chimie-%20Glass%20factory%20chemistry%20-%20jpgphotographie.com« Les perspectives continuent d’être corrigées à la baisse. Dans une note conjoncturelle publiée le 16 décembre, le Cefic prévoit donc 0,5 % de croissance pour la production chimique de l’UE cette année et entrevoit seulement 1 % pour 2016. Pour cette année qui s’achève, le Cefic considère que l’industrie chimique a peine face à plusieurs facteurs négatifs. D’une part, avec l’industrie manufacturière européenne dont la croissance n’aura été que faible. Celle du secteur de la construction a notamment été bien plus basse qu’escomptée. Seule l’industrie automobile aura surperforme et amené un peu d’air pour certains produits chimiques. D’autre part, la demande mondiale en intermédiaires a été freinée de manière significative en raison d’une croissance mondiale de l’industrie manufacturière plus faible qu’anticipée, a seulement 2 %. Le CEFIC note surtout la croissance plus modérée de la Chine et les récessions fortes en Russie et au Brésil.
Enfin, malgré un taux de change euro/dollar favorable et des prix bas du pétrole, les exportations européennes n’ont pu bénéficier d’une demande accélérée en raison de la croissance mondiale plus modeste.
Pour 2016, le Cefic table aussi sur une croissance modérée de l’économie mondiale. En Europe, elle resterait globalement inchangée malgré des disparités régionales. Certains débouches industriels, particulièrement celui de l’agroalimentaire, devraient pouvoir com- penser un fléchissement attendu de la croissance de l’industrie automobile qui vient d’engranger deux années consécutives de rattrapage significatif. Enfin, le CEFIC estime que la chimie européenne devrait toujours profiter l’an prochain d’un taux de change euro/dollar favorable, d’un renforcement de la croissance de l’industrie manufacturière mondiale, et même d’un accroissement de la demande dans le domaine de la grande consommation.(…) »
Sources:
http://www.industrie.com/chimie/1-de-croissance-pour-la-chimie-europeenne-en-2016,69467
http://www.industrie.com/chimie/croissance-toujours-morose-pour-la-chimie-europeenne,68987

« Il Est De Notre Responsabilité De Leader De La Chimie De Montrer L’exemple »
000225677_5

« L’Usine Nouvelle a demandé à des patrons d’industrie leur opinion sur la COP21. Jean-Pierre Clamadieu, le PDG du chimiste Solvay, s’est particulièrement engagé en mobilisant 39 patrons français.

L’Usine Nouvelle – Pouvez-vous citer un projet concret qui pourrait faire de votre entreprise un modèle pour d’autres en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?
Certaines de nos activités industrielles sont énergivores et émettrices de CO2 et d’autres gaz à effet de serre. C’est pourquoi nous nous sommes fixés un nouvel objectif encore plus ambitieux : réduire de 40% l’intensité CO2 de nos activités d’ici à 2025, c’est-à-dire nos émissions de gaz à effet de serre par euro de valeur ajoutée, soit -4,5% par an en moyenne.
Pour atteindre cet objectif, nous misons sur l’accélération de notre programme d’efficacité énergétique SolWatt, l’optimisation continue de nos procédés industriels, le développement de technologies propres ainsi que l’augmentation de la production et de l’approvisionnement en énergies renouvelables.
Mais au-delà de notre empreinte environnementale, nous contribuons à la lutte contre le réchauffement climatique en développant des solutions bas carbone. Dans le secteur des transports par exemple, outre la question centrale de la motorisation, les efforts des constructeurs doivent porter sur l’allègement.
Le poids a un impact direct sur la consommation de carburant et donc les émissions de CO?. Nos polymères de spécialités ainsi que les composites de Cytec, que nous sommes en train de racheter, apportent des solutions très efficaces. On peut également parler du stockage d’énergie, de batteries, qui sont de véritables systèmes chimiques et où Solvay innove sur un grand nombre de composants.
Il y a une raison qui nous pousse, nous chimistes en particulier, à nous engager, c’est que nous sommes des scientifiques. Les preuves que les scientifiques mettent sur la table, en particulier le GIEC autour de la problématique du changement climatique, nous convainquent qu’il faut agir vite. (…) »
Source:
http://www.usinenouvelle.com/article/il-est-de-notre-responsabilite-de-leader-de-la-chimie-de-montrer-l-exemple-assure-jean-pierre-clamadieu-de-solvay.N367985

Actualités des entreprises

“Dupont And Dow To Merge Before Giving Birth To Three Companies”
-658-5846c

“16 December 2015- The company combined will be the world’s second biggest chemical company, ranking only after Germany’s BASF and will be named DowDuPont.
Once the merger finalised, the new group will give birth to three specialised entities: an agriculture company combining DuPont’s and Dow’s seed and crop protection businesses, a material science company consisting of DuPont’s Performance Materials segment and Dow’s Performance Plastics, Performance Materials and Chemicals, Infrastructure Solutions, and Consumer Solutions, and a speciality products company including DuPont’s Nutrition & Health, Industrial Biosciences, Safety & Protection and Electronics & Communication, as well as Dow’s Electronic Materials business.(…)”
Sources:
http://www.premiumbeautynews.com/en/dupont-and-dow-to-merge-before,9021
http://www.lesechos.fr/industrie-services/industrie-lourde/021551678264-dupont-officialise-son-mariage-avec-dow-chemical-1183831.php
http://www.industrie.com/chimie/dow-et-dupont-fusionnent-pour-creer-trois-geants,69299
http://cen.acs.org/articles/93/web/2015/12/DuPont-Dissolve-Central-Research.html
http://www.industrie.com/chimie/dow-seul-a-bord-de-dow-corning,69470

Vulgarisation

“Chemistry Advent Calendar 2015 So Far”
Advent-768x576http://www.compoundchem.com/2015/12/14/2015adventsofar/

This Year in Chemistry: 2015’s Biggest Chemistry Stories
2015-This-Year-in-Chemistry-724x1024http://www.compoundchem.com/2015/12/27/tyic2015/

“The Chemistry of Diamond Rings”
Chemistry-of-Diamond-Rings-768x543“Diamonds might purportedly be ‘a girl’s best friend’, but they’re also quite interesting from a chemical perspective. You could be forgiven for thinking that there’s not a whole lot to them; after all, they’re simply one of the possible forms of carbon, formed at high pressure beneath the Earth’s surface. However, there are a number of factors that can affect their appearance, and several of these are rooted in chemistry.
If you’ve never had the occasion to purchase a diamond ring, you might be unaware of the system diamond manufacturers and sellers use to classify diamonds. This system is referred to as the four Cs of diamond quality, the eponymous ‘Cs’ being cut, carat, colour, and clarity. These different attributes are usually given a form of shorthand to communicate a particular diamond’s characteristics, so trying to purchase a diamond-containing ring quickly becomes an exercise in cracking a cryptic code that relates the diamond’s quality.
The first of the Cs, the diamond’s cut, has the least to do with chemistry – but does have links with physics. The cut of the diamond is important in order to obtain the best sparkle from the gem. The ideal cut allows for total internal reflection of the light hitting the diamond, reflecting it back out of its face; if the cut of the gem is too shallow, or too deep, then this internal reflection is disrupted, and the stone appears less brilliant.(…) »
Source:
http://www.compoundchem.com/2015/12/15/diamonds/

« Molecule Of The Week- β-Boswellic Acid »
1450453781995« I fit into the Christmas story. What molecule am I? The aromatic resins frankincense and myrrh figure prominently in the Christmas story. These highly sought-after natural products, however, were known in North Africa and the Middle East for three millennia before the Christian era.
Frankincense, also known as olibanum, is derived from several species of trees in the Boswellia genus, notably B. carterii and B. sacra. It is a complex, gummy substance whose major components (≈30%) are boswellic acids. Of these triterpene acids, the β-isomer is the most prominent.
In 1932, A. Winterstein and G. Stein isolated the α-, β-, and γ-isomers of boswellic acid from olibanum “tears”. Over the next 30 years, several authors established their structures.
When the resin is steam-distilled to recover the frankincense essential oil, the acids remain behind. Nevertheless, the boswellic acids play a significant role in frankincense chemistry.
What about myrrh? Frankincense’s companion resin is isolated from small trees of the genus Commiphora, which is also in the Burseraceae family. Myrrh contains three major components: gum resin (polysaccharides and proteins), alcohol-soluble resins, and volatile oils (steroids, sterols, and terpenes).(…) »
Source:
http://www.acs.org/content/acs/en/molecule-of-the-week/archive/b/boswellic-acid.html?cid=home_motw

Actualités Médecine

Thèmes: Synthèse améliorée de molecules anti-cancéreuses; CRISPR-Outil Moléculaire pour soigner des maladies héréditaires et cancers; Ibuprofen en patch; Nouvelles connexions en Santé

Recherche

“Une Équipe De Chimistes Améliore La Synthèse De Molécules Anti-Cancéreuses Prometteuses.”
14touch

“Les molécules de cortistatine (à ne pas confondre avec le neuropeptide du même nom) ont été isolées en 2006, et elles ont révélé depuis d’intéressantes propriétés antiprolifératives. De ce fait, elles intéressent beaucoup les scientifiques développant de nouvelles stratégies thérapeutiques dans la lutte contre le cancer, mais aussi contre l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Cependant, il est difficile de recueillir la cortistatine à partir de source naturelle. La synthèse chimique de cette molécule organique complexe est donc devenue un objet de recherche à fort enjeu. Récemment, une contribution significative dans ce domaine a été apportée par une équipe de chimistes de l’Université de Hong Kong (HKU) dirigée par le professeur Pauline Chiu. Les chercheurs du département de chimie ont réussi à mettre au point une méthode de synthèse complète de deux molécules de cortistatine, les cortistatine A et J. Ces molécules pourraient constituer un nouvel outil pharmacologique pour réduire la croissance tumorale. (…)”
Sources:
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/diplomatie-scientifique/veille-scientifique-et-technologique/hong-kong/focus-dossiers-scientifiques-approfondis/article/une-equipe-de-chimistes-de-la-university-of-hong-kong-ameliore-la-synthese-de
http://www.hku.hk/press/news_detail_13679.html
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/chem.201502890/abstract

“CRISPR, L’Outil Moléculaire Qui Pourrait Permettre De Soigner Des Maladies Héréditaires Et Certains Cancers”
photo-front-article

“La technologie des ciseaux moléculaires devrait permettre à la médecine de faire un bond de géant dans le traitement des maladies génétiques et de certains cancers… Elle soulève au passage des interrogations éthiques.
C’est « la Ford T de la génétique », selon l’heureuse formule d’un prof de droit à Stanford. Comme la mythique voiture a mis le monde sur roues et renvoyé aux oubliettes les prototypes poussifs de l’ère préindustrielle, la technologie CRISPR (encore appelée CRISPR Cas9), primée jeudi dernier par la revue américaine Science comme invention de 2015, est en passe de bouleverser nos vies. D’ici à quelques années, cet outil moléculaire disponible dans plus de 3.000 labos sur la planète devrait permettre de soigner des maladies héréditaires et même certains cancers. À plus long terme, il pourrait inaugurer l’avènement d’un homme génétiquement modifié capable de transmettre ses gènes corrigés à sa descendance.

« Un couteau suisse » pour la génétique
Il y a trois semaines, une conférence internationale était organisée à Washington pour réfléchir à cette révolution qui peut modifier notre espèce. Pourquoi une découverte, vieille seulement de deux ans et demi, suscite-t-elle autant d’espoirs? « Nous disposions déjà d’autres méthodes d’édition du génome mais elles étaient très compliquées à utiliser. CRISPR est le graal qu’on attendait pour booster la thérapie génique : simple, précis, efficace, peu coûteux », résume Jacques Tremblay, professeur à l’université Laval au Canada. Pour la biologiste française Emmanuelle Charpentier, qui l’a développé en 2012 avec l’Américaine Jennifer Doudna, CRISPR est « un couteau suisse » servant à corriger l’ADN défectueux, « un peu comme un logiciel de traitement de texte » pour « éditer » ou « corriger » un document. Ces fameuses fonctions « rechercher » et « remplacer » de Word qui facilitent à la fois repérage et corrections.

CRISPR… Cet acronyme bizarre, « crispant » comme l’a récemment écrit une chercheuse française, renvoie à son origine. « Cette technique a été inspirée par un système qui existe chez les bactéries pour se protéger des agressions virales externes », explique le biologiste de la reproduction Pierre Jouannet, missionné au récent congrès de Washington par l’Académie de médecine. « Le trait de génie, qui vaudra peut-être un Nobel à ses découvreuses, c’est de s’être rendu compte que ce mécanisme naturel pouvait fournir un outil utile et de l’avoir adapté pour l’utiliser dans des cellules d’organismes supérieurs », abonde Bertrand Jordan, biologiste moléculaire.
Le « couteau suisse » est composé de plusieurs éléments : un super ciseau moléculaire (une protéine qui coupe l’ADN appelée Cas9) ; un segment d’information génétique (ARN guide) qui s’associe à la protéine et la guide vers l’endroit voulu dans l’ADN ; un segment d’ADN portant la « bonne » séquence. « On les injecte en même temps dans la cellule, poursuit Bertrand Jordan. La séquence non mutée introduite en même temps que Cas9 et que l’ARN guide vient alors remplacer celle d’origine et corrige la mutation présente dans l’ADN de la cellule. »(…) »
Sources:
http://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/CRISPR-l-outil-moleculaire-qui-pourrait-permettre-de-soigner-des-maladies-hereditaires-et-certains-cancers-765047
http://www.slate.fr/story/111959/decouverte-scientifique-annee-2015

Innovation

“Ibuprofen Put In Patch for Pain Relief”
ibuprofen_SI_850“The common pain reliever ibuprofen is usually administered in pill form; however, researchers at the University of Warwick and its spinoff company, Medherant, have found a way to put ibuprofen in a skin patch.
Made up of a polymer matrix, the transparent patch is sticky enough to hold onto the skin, regardless of its high drug content, which can be up to 30% of the patch’s weight.
The patch is able to deliver a high dose of the painkiller to the applied area for up to 12 hours at a steady rate.
The benefit to using the patch over the oral pill is the ability the patch has in healing chronic conditions such as back pain or arthritis, without the risk of side effects such as heart complications and stroke.
“Many commercial patches surprisingly don’t contain any pain relief agents at all; they simply soothe the body by a warming effect,” said David Haddleton, research chemist at University of Warwick. “Our technology now means that we can for the first time produce patches that contain effective doses of active ingredients such as ibuprofen for which no patches currently exist. »
Source:
http://www.skininc.com/treatments/wellness/alternativetherapies/Ibuprofen-Put-In-Patch-for-Pain-Relief-362441181.html

Technologies

«Healthcare Connect»: L’émission E-Santé
RI_Ds“Frenchweb vous présente le tout premier numéro de l’émission «Healthcare Connect», en partenariat avec Interaction HealthCare. Au programme, les nouvelles opportunités business dans le secteur de la e-santé, à la rencontre de ces nouveaux acteurs, mais aussi des questions juridiques, éthiques et personnelles que ces boulerversements technologiques soulèvent.
Source:
http://www.frenchweb.fr/nouveau-healthcare-connect-lemission-e-sante/217842

“France Proposes Carcinogen 1B Classification For Titanium Dioxide”

“26 November 2015-Industry says substance should not be classified in any way
The French authorities have submitted an intention to propose a harmonised classification for titanium dioxide as a category IB carcinogen. The intention says the proposal was submitted recently, but details have yet to be published.
Classification as a category 1A or B carcinogen has significant implications under REACH as:

it is a criterion for nominating substances of very high concern (SVHC) under Article 57a;

and substances with such a classification should be restricted in consumer applications – of which titanium dioxide has many, including some using the substance in its nanoform.

The dossier proposing the classification was sent to Echa by the French Agency for Food, Environmental and Occupational Health and Safety (Anses).
In response to the proposal, the Titanium Dioxide Manufacturers Association (TDMA) said the industry assessed the substance’s classification as part of the REACH registration dossier submission back in 2010.
This, it said, « involved an extensive review of all available scientific data and, since then, [the dossier] has been updated with new findings and subsequent studies.

“Based on assessment of the high quality studies, industry and consultant experts have concluded that titanium dioxide should not be classified in any of its forms for any end points. This is supported by the findings of epidemiology studies of 20,000 workers in 15 titanium dioxide manufacturing plants over several decades, which showed no adverse health effects from occupational exposure.
The trade body will review the Anses’ proposal when it is published and provide a detailed response to the Echa public consultation.(…)”

corap
Sources:
RoI entry : http://echa.europa.eu/web/guest/registry-of-submitted-harmonised-classification-and-labelling-intentions
Corap justification document : http://echa.europa.eu/documents/10162/37e258fd-f57a-4957-b978-4f18fe593938
https://chemicalwatch.com/43791/france-proposes-carcinogen-1b-classification-for-titanium-dioxiden