Veille « Toute La Beauté au bout des doigts » N° 2-6

Les Numéros 2 à 6 de Janvier à Mi-Février 2017 du Bulletin de Veille « Toute La Beauté au bout des doigts«  sont en ligne.

Veille Scientifique & réglementaire : la cosmétique, ses ingrédients et sphères d’influence…

N° 2 : 09-15.01.2017

N° 3 : 16-22.01.2017

N° 4 : 23-29.01.2017

N° 5 : 30.01-05.02.2017

N° 6 : 06-12.02.2017

gaelle queignec cosmetiques

Bonne lecture…

Publicités

Veille « Toute La Beauté au bout des doigts »- N° Décembre 2016

Les Numéros de Décembre 2016 du Bulletin de Veille « Toute La Beauté au bout des doigts«  sont parus.

Veille Scientifique & réglementaire : la cosmétique, ses ingrédients et sphères d’influence…

N° 10 : 28.11-04.12.2016

N° 11 : 05-11.12.2016

N° 12 : 12-18.12.2016

N° 13 : 19-25.12.2016

N° 14 : 26-31.12.2016

queignec-veille-cosmetiques-ingredients

Bonne lecture…

Bulletin de Veille « Toute La Beauté au bout des doigts »

Après quelques mois de pause,

je reprends la transmission d’articles inspirants sur la Cosmétique, ses ingrédients et sphères d’influence.

La Veille, c’est user avec délice de son esprit de curiosité et d’ouverture pour détecter les innovations et naviguer dans le flux effervescent de la création …

et au final, réunir tous les ingrédients pour inventer les cosmétiques de demain.

queignec-cosmetiques-reglementaire

La présentation : une lettre hebdomadaire, « Toute La Beauté au bout des doigts«  qui reprendra les actualités du secteur Cosmétique-Chimie-Ingrédients, sous la lorgnette d’un Scientifique réglementaire.

Les premiers numéros d’Octobre sont déjà parus :

N° 2 : 29 septembre- 10 Octobre

N° 3 : 10-16 Octobre

N° 4 : 17-23 Octobre

N° 5 : 24-31 Octobre

 Et le premier de Novembre :

N° 6 : 01-06 Novembre

Un rendez-vous régulier reprend..pour faire germer de nouvelles inspirations !

queignec-veille-cosmetiques-ingredients

 

Bonne lecture…

Breveter Le Vivant : Faut-Il L’autoriser ?

« Le Sénat a dit « non ». Au cours de l’examen de la loi sur la biodiversité, il a étendu l’interdiction de brevetage des fruits et légumes et de leurs composants génétiques issus de procédés biologiques.
Breveter des plantes, des fruits, des légumes... Faut-il le permettre ? © Olivier Lascar

Croisement

Depuis les débuts de l’agriculture, l’homme sélectionne les plantes les plus productives et les plus résistances en les faisant se croiser.

Les techniques se sont affinées tout au long du 20e siècle avec les progrès réalisés sur la connaissance de la génétique, notamment à partir des lois de Mandel. La découverte de l’ADN en 1953 puis le séquençage des génomes de plantes et d’animaux ont permis de mieux cibler les marqueurs génétiques porteurs de gènes d’intérêt (résistance à la sécheresse et à des pathogènes, productivité). L’hybridation devient plus précise. Il est en effet désormais possible d’introduire avec précision dans une plante cultivée un caractère présent dans une variété rustique.

Cette technique n’est pas aujourd’hui considérée comme une modification génétique, puisqu’il n’y a pas introduction d’un gène étranger à la plante par transgenèse. (…)

Lire la Suite…

BREVET VIVANT


Source:

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/plantes-et-vegetaux/20160127.OBS3487/breveter-le-vivant-le-senat-pas-d-accord.html

Les Allergies

Vidéo par Dr Nhân Pham Thi – Institut Pasteur

Une allergie est une réaction immunitaire, souvent face à une protéine venant de l’extérieur, interprétée par le corps comme une éventuelle attaque.

« Dans cet épisode, Nhân Pham Thi, Médecin et responsable du Service Allergologie du Centre Médical de l’Institut Pasteur, rappelle les différents types d’allergies et insiste sur l’explosion dans le monde de ce phénomène, en termes de fréquence mais aussi de sévérité. Il aborde également la complexité de cette maladie et le travail de son équipe sur l’étude de la relation de notre organisme avec le milieu extérieur. »


Source:

https://www.youtube.com/watch?v=oUc6kybUsow&feature=share

“L’Ozone Affecte La Concentration Des Molécules Odorantes Des Fleurs”

“Une étude hispano-finlandaise a mis en évidence une diminution de la distance de détection des fleurs par les insectes pollinisateurs.

honeybee_1024-1024x300
L’ozone est un polluant qui participe au déclin de la pollinisation en empêchant les animaux pollinisateurs de repérer les plantes.

Comment ? En détruisant les molécules odorantes émises par les fleurs. Pour mettre en évidence ce phénomène, des chercheurs ont mené une série d‘expériences mettant en jeu la moutarde noire et les bourdons terrestres. Ils ont enfermé des fleurs de moutarde et les ont exposées à deux niveaux de pollution par l’ozone : 80 ppm et 120 ppm.

Les scientifiques ont ensuite mesuré l’évolution de la concentration des molécules odorantes de la fleur de moutarde le long de tubes à l’intérieur duquel circulait le mélange air des plantes/ozone. Le tout sur une distance de 4,50m. Dans le cas d’une pollution à 80ppm, la concentration de molécules odorantes diminue sensiblement à une distance d’à peine 1,50m. Pour une concentration d’ozone de 120ppm, la dégradation des composés émis par la fleur de moutarde est comprise entre 26 et 31% au bout des 4,50m de tubes.

Ces travaux parus dans New Phytologist prouvent que l’ozone s’attaque directement au message odorant émis par les plantes, diminuant son rayon d’action. L’équipe a complété son étude en proposant à des bourdons terrestres de se diriger soit vers un tube exhalant l’air émis par les fleurs de moutardes sans ajout d’ozone, soit vers un autre proposant de l’air pollué. Les bourdons se sont dirigés en masse vers le signal non dégradé. Pour les chercheurs, la pollution par l’ozone affecte ainsi le comportement des insectes.(…)”
Sources:
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/lozone-affecte-la-concentration-des-molecules-odorantes-des-fleurs-28716/

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/nph.13620/abstract

https://plantesetparfums.wordpress.com/2015/09/09/ozone-can-reduce-a-flowers-scent-thats-critical-for-attracting-pollinators/