« Croppal, A New Database Of Valuable Protein Information For Economically Important Crop Plants »

« CropPAL, a new database of valuable protein information for economically important crop plants – Bringing valuable data to light for global crop research

A new database of valuable protein information for economically important crop plants will be a significant resource for crop improvement and global food security.

CropPAL is a new catalogue of location information about barley, wheat, rice and maize proteins which has arisen out of global research.

croppal2

Proteins represent the building blocks of all living cells. In order to improve crop plants to cope with rising temperatures, drought, flooding and salinity, protein function and location must be known.

A greater understanding of proteins in crop plants will enable more targeted breeding of crop species in the future.

As an open access research tool where protein location information is collated, cropPAL is a valuable asset to assist plant researchers, biotechnology companies and the crop breeding industry.

“A lot of research data is scattered, and remains under explored,” says Dr Cornelia Hooper, lead researcher on the project from the Australian Research Council Centre of Excellence in Plant Energy Biology at the University of Western Australia.

“Pulling all this data together into a single database makes for a very powerful research tool.”

The resource will accelerate solutions that address challenges such as drought, salinity and nitrogen starvation in major global crops. (…)

Lire la Suite…

croppal

 


Sources:

http://www.seedquest.com/news.php?type=news&id_article=72768&id_region=&id_category=&id_crop

http://crop-pal.org/

 

 

Publicités

Breveter Le Vivant : Faut-Il L’autoriser ?

« Le Sénat a dit « non ». Au cours de l’examen de la loi sur la biodiversité, il a étendu l’interdiction de brevetage des fruits et légumes et de leurs composants génétiques issus de procédés biologiques.
Breveter des plantes, des fruits, des légumes... Faut-il le permettre ? © Olivier Lascar

Croisement

Depuis les débuts de l’agriculture, l’homme sélectionne les plantes les plus productives et les plus résistances en les faisant se croiser.

Les techniques se sont affinées tout au long du 20e siècle avec les progrès réalisés sur la connaissance de la génétique, notamment à partir des lois de Mandel. La découverte de l’ADN en 1953 puis le séquençage des génomes de plantes et d’animaux ont permis de mieux cibler les marqueurs génétiques porteurs de gènes d’intérêt (résistance à la sécheresse et à des pathogènes, productivité). L’hybridation devient plus précise. Il est en effet désormais possible d’introduire avec précision dans une plante cultivée un caractère présent dans une variété rustique.

Cette technique n’est pas aujourd’hui considérée comme une modification génétique, puisqu’il n’y a pas introduction d’un gène étranger à la plante par transgenèse. (…)

Lire la Suite…

BREVET VIVANT


Source:

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/plantes-et-vegetaux/20160127.OBS3487/breveter-le-vivant-le-senat-pas-d-accord.html

Comité de Suivi National-Filière Des Plantes À Parfum & REACh

Mise En Place D’un Comité De Suivi

De La Réglementation REACH

Appliquée Aux Plantes A Parfum

Filiere-des-plantes-a-parfum-et-reglement-REACH_actualite_full

La réglementation REACh imposera un enregistrement des huiles essentielles avant juin 2018. Pour mieux coordonner les actions, le CGAAER s’est vu confier une mission de conseil afin de faciliter le partage des informations nécessaires aux professionnels concernés au sein d’un comité de suivi.

Stéphane Le Foll met en place un comité de suivi national pour faciliter l’adaptation et l’application de la réglementation européenne au secteur.

Communiqué de presse:

he et reach

Rapport CGAAER

rapport tessier

Enjeux

« La réglementation communautaire REACh vise à évaluer les risques que représentent les substances chimiques qui circulent sur le territoire européen. Les huiles essentielles, comme tous les produits chimiques, doivent être caractérisées et fournir des éléments d’évaluation sur le plan toxicologique (santé humaine et animale) et éco-toxicologique (environnement).
La responsabilité de la réalisation de ces tests repose sur les producteurs et les importateurs de ces substances, à savoir les distillateurs dans le cas des huiles essentielles.

L’échéance de juin 2017 et les modalités de constitution des dossiers nécessaires à la réglementation REACh au secteur des huiles essentielles ont soulevé des inquiétudes chez les distillateurs.

Méthodologie

À partir de l’exploitation de la documentation et de la rencontre des professionnels et des administrations nationales et européennes, la mission a identifié les risques pour la filière des plantes à parfum.

Résumé

La réglementation REACh prévoit que les producteurs et importateurs de produits chimiques en quantité supérieure à une tonne doivent enregistrer leurs produits auprès de l’Agence européenne des industries chimiques (ECHA). Les producteurs d’huiles essentielles s’en sont inquiétés car la complexité de cette procédure semble peu adaptée au cas des matières premières agricoles dont la composition est très variable, et à la petite taille des entreprises de distillation mal préparées à des procédures conçues pour des industries chimiques.

Un dialogue direct avec les instances européennes en charge de l’enregistrement avait été établi pour permettre à l’ensemble des professionnels concernés d’élaborer des lignes directrices facilitant cette procédure. Ainsi, un accord a été trouvé sur les modalités d’identification des huiles essentielles. Le travail se poursuit sur la toxicité et l’écotoxicité.

Il s’est également avéré nécessaire que les professionnels dispose d’un lieu d’échange avec les administrations nationales : un comité de suivi.

La mission propose que ce comité de suivi soit constitué à partir d’un groupe de travail du comité spécialisé « Plantes à parfum, aromatiques et médicinales » de FranceAgriMer, que le comité de suivi intègre tous les acteurs professionnels intéressés et que les services des ministères concernés (en charge de l’écologie, du travail, de l’économie, de l’agriculture et de la santé) y participent. Il est recommandé que le ministère chargé de l’agriculture en assure le pilotage et l’organisation. »


Sources:

http://agriculture.gouv.fr/filiere-des-plantes-parfum-et-reglement-reach-un-comite-de-suivi-national-pour-faciliter-ladaptation

Communiqué de presse du Ministère : http://is.gd/bA6ujx

http://agriculture.gouv.fr/mise-en-place-dun-comite-de-suivi-de-la-reglementation-reach-appliquee-aux-plantes-parfum

http://agriculture.gouv.fr/comite-de-suivi-de-la-reglementation-reach-appliquee-aux-plantes-parfum

Rapport CGAAER : http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/cgaaer_15042_2015_rapport.pdf

Actualités-Epices et Extraits de Plantes

Thèmes: Poivre de Sichuan à Nancy; Encens et Myrrhe; Les Rois Mages; Thé contaminé

“Du Poivre De Sichuan Récolté À Eulmont, Aux Portes De Nancy”
premiere-recolte-de-poivre-de-sichuan-a-eulmont-photo-alexandre-marchi-1450791382

“Il est à la Chine ce que la mirabelle est à la Lorraine. Le poivre de Sichuan, petite baie très aromatique et particulièrement prisée par les grands chefs, est récolté depuis cette année dans notre région, à Eulmont, aux portes de Nancy, à la ferme « Les fleurs anglaises ».
Véronique Verdelet, originaire de Normandie et que « l’amour » a conduit à s’installer en Lorraine il y a 13 ans, est surtout réputée pour ses légumes bio et ses fleurs aromatiques. « Nous sommes présents sur les marchés de Nancy et nous recevons aussi nos clients à la ferme », indique-t-elle.
Sur un foie gras, une viande grillée, un dessert
Mais depuis quelques semaines, elle commercialise sa propre production de poivre de Sichuan. Le parfum de sa récolte est littéralement enivrant. Concassée entre ses doigts, la coque fleure les épices. Il se dégage aussi une note légèrement citronnée et boisée. On l’imagine tout de suite sur un foie gras, un magret de canard, une viande rouge grillée ou dans une salade. Il peut même se marier avec du chocolat et des fruits.
Véronique est donc assez fière de sa récolte. Elle l’est d’autant plus qu’elle n’avait pas prévu de produire ce faux-poivre, puisqu’il s’agit davantage d’une baie dont la coque est nettement plus goûteuse que la graine noire qu’elle enveloppe. Dans cet arbre tout est d’ailleurs bon, la feuille s’utilisant pour parfumer les plats mijotés, à l’image de la feuille de citronnier kaffir, mais en moins prononcé. (…)”
Source:
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2015/12/22/du-poivre-de-sichuan-recolte-a-eulmont-aux-portes-de-nancy

“Frankincense And Myrrh”
8651wts_img1

“Culture and chemistry meet in fragrant plant-based incense
Spicy-smelling frankincense and myrrh have been intimately intertwined with humanity throughout recorded history, from the frankincense pellets found in the ancient tomb of Pharaoh Tutankhamun to the myrrh-infused brandy concoction used to preserve the body of Vice Admiral Horatio Nelson, a 19th-century British war hero. The substances’ musky plumes of smoke are most often associated with embalming, perfumes, and religious rituals around the world, including ceremonies in the ancient temples of Jerusalem and modern Roman Catholic liturgies. Beyond those uses, frankincense and myrrh may also have medicinal and psychoactive components.
Both of the earthy entities are gum resins, which are viscous secretions from trees. Frankincense, also known as olibanum, comes from select trees in the Boswellia genus, and myrrh usually comes from Commiphora trees. The plants belong to the same botanical family and commonly grow on the Arabian Peninsula, in India, and in northeastern Africa. « Both trees are usually gnarled and look stunted, without very many leaves, » describes Kerry Hughes, an ethnobotanist and founder of EthnoPharm, a consulting company specializing in plant products.(…)”
Source:
http://cen.acs.org/articles/86/i51/Frankincense-Myrrh.html?hootPostID=69b7793c8b40bf3e2ba3551488b9ea12

“Christmas Gifts by 3 Wise Men: Frankincense, Myrrh and Gold”

o.37779

“Three wise men came from the East to pay their respects to the newborn Holy Child in Bethlehem. This is probably the first encounter many people have with the mysteriously shady perfumery ingredients of frankincense and myrrh. Gold, thankfully, for most is a known commodity, even in the less nominally elevated versions. As a child I was always impressed that two out of three of the precious gifts were fragrant. What possible use could baby Jesus have for them? It consolidated the budding thought that smell and the pleasure of this sense is of paramount importance!
Let’s not forget that the wise men were called « Magi »/μάγοι (i.e.magicians) in the gospel of Matthew (2, 1-12), written in Greek, the only gospel in which they make an appearance. Because fragrant materials have magical powers, obviously, my elementary school intellect fantasized! And they do…albeit in a differert way than I had imagined.
But the fact stands. Frankincense, myrrh and gold are magical in their own right. (…)”
Source:
http://www.fragrantica.com/news/Christmas-Gifts-by-3-Wise-Men-Frankincense-Myrrh-and-Gold-7387.html

“Tainted Tea: The Abysmal Conditions On Assam’s Tea Estates”
Pluckingteainatea_gardenofAssam

“A recent BBC investigation shed light on the squalid conditions existing on some tea estates in India’s northeastern state of Assam. Some of the world’s best-known tea brands buy from these estates. The report elicits many questions about the need for greater visibility and accountability along the supply chain, as well as about the price of a simple cup of tea (Camellia sinensis, Theaceae).
Assam is a Y-shaped state containing 32 districts that lies at the southern edge of the Eastern Himalayan Mountains and straddles the Brahmaputra River. It is contained within an area of land surrounded by Bhutan to the northwest, China to the north, Myanmar to the east, and Bangladesh to the southwest. Assam is the largest tea-producing region in the world. According to the Tea Board of India, for the 12-month period that ended March 31, 2015, the state produced 606.8 million kilograms of tea (more than 1.3 billion pounds), accounting for 50.7% of India’s total production for that time period and approximately 13% of total world production. At the end of 2013, 304,400 hectares (more than 1,175 square miles) in Assam were dedicated to the production of tea. (…)”
Source:
http://cms.herbalgram.org/heg/volume12/11November/AssamTeaEstatesExpose.html?ts=1451063408&signature=87a55fe4f7bcb2a97d2b934371977915

“Glyphosate : Résultats De L’Evaluation Européenne”

“4 Décembre- L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié les conclusions de son évaluation dans le cadre de la procédure décennale de renouvellement de l’approbation de la substance active glyphosate au niveau Européen.

pesticides_residues_1
Sur la base d’un travail approfondi de l’Agence Allemande (BfR) en qualité d’Etat membre rapporteur, et auquel l’Anses a apporté sa contribution dans le cadre des procédures européennes, les conclusions conduisent à durcir les critères d’évaluation et considèrent la cancérogénicité de la substance comme improbable pour l’homme.

Ces conclusions appellent par ailleurs à approfondir les travaux sur deux points complémentaires, sur lesquels l’Anses a engagé un travail spécifique:

l’un vise à étudier les possibilités de modification de classement du glyphosate dans le cadre du Règlement Reach-CLP, sur la base des données rassemblées tant par le BfR et l’EFSA au niveau européen que par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) lors de sa récente expertise ;

l’autre a pour but d’évaluer le besoin d’études supplémentaires sur les effets sur la santé humaine des formulants présents dans les préparations commerciales en association avec le glyphosate. Les conclusions de ces travaux seront publiées début 2016.(…)”
Sources:
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/glyphosate-publication-des-resultats-de-levaluation-europeenne-30380/?utm_source=ABO&utm_medium=alerte&utm_campaign=72-WP-WY4MAT_
http://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/pub/4302

Actualités du Bio

Thèmes : Revue Année 2015 et bilan sur la refonte du Règlement Bio Européen

«Review Of The Year 2015: Events, Developments, Trends And Numbers »
Frankreich_Grafik_eins

« It’s been a good year for the organic industry: the turnover of manufacturers, wholesalers and retailers in Germany, on the European and international markets has grown continually.

The area of organically farmed land and the number of organic farms have increased slightly in this Year of the Soil. Look back with us over the organic year in our review!
Subjects :

The German market
German wholesale and retail trade reports very good turnover
European markets on the rise
Overseas markets are developing well
US market experiences double-digit growth
Nicaragua und Sri Lanka
Natural and organic cosmetics remain the driver of growth in the overall market
There’s still great emphasis on vegan products, superfoods, free from and animal welfare
Year of the Soil and a positive trend to conversion
Two out of many important events in the organic world (…)»

Source:
http://organic-market.info/news-in-brief-and-reports-article/review-of-the-year-2015-developments-trends-and-numbers.html

“Journée Sur Le Nouveau Règlement Bio Européen: Une Refonte Contestée”
preview

“26.11.2015- Des experts de la filière agricole et agroalimentaire biologique en Allemagne, environ une centaine, étaient venus de tout le pays écouter l’avocat Hanspeter Schmidt parler de la refonte du règlement bio, à l’Ökohaus à Francfort, fin novembre.

Des directeurs de magasins et responsables qualité chez des fabricants bio, mais aussi des employés d’organismes de contrôle ou des négociants et importateurs, avaient fait tout spécialement le déplacement. Manon Haccius, responsable qualité chez Alnatura, a évoqué les derniers ajustements apportés au règlement bio européen depuis les dernières rencontres de novembre 2014.

L’avocat a rappelé pour commencer, que le projet de refonte du règlement européen tel que la Commission l’avait présenté en mars 2014 sous le mandat du Commissaire à l’agriculture Dacian Ciolos, avait été fortement critiqué en Allemagne tant du côté des associations de producteurs, transformateurs et distributeurs bio, que de l’association de protection des consommateurs, des länder et du Gouvernement. Qu’en juin 2015, sous la présidence lettone, les ministres de l’agriculture de l’UE avaient finalement trouvé un accord et que la Commission de l’agriculture du Parlement européen avait adopté le projet de texte par 33 voix pour, 4 voix contre et 7 abstentions, le 13 octobre dernier.

« Maintenant tout est compilé dans un document de 609 pages ». C’est sur ce document que se penche depuis le 19 novembre le « trilogue informel » a déclaré en résumé HP. Schmidt. En coulisses, c’est Canga Fano (Juriste à la Commission européenne), un représentant de la Présidence luxembourgeoise et Martin Häusling (agriculteur Bioland et eurodéputé des Verts,- aidés de deux assistants), qui planchent sur les textes.

Ce qu’en pense l’avocat : «A mon avis, c’est le plus réactif, le plus sympathique, le plus vif, le plus doué en anglais, le plus résistant, qui aura le dernier mot (…)”
Sources:
http://www.bio-marche.info/web/Europe/Allemagne/Journ+eacute;e_sur_le_nouveau_r+egrave;glement_bio_europ+eacute;en:_une_refonte_contest+eacute;e/363/397/0/18536.html
http://biohandel-online.de/news-details.html?i=19117
http://www.hpslex.de/MATERIALIENBAND2015IIHPSLEXVIERSPALTENDOKUMENT.pdf

« Nouveau Règlement Bio : C’est Encore Loin… »
miniatures.php

« Le cahier des charges bio européen est en cours d’évolution. Une phase de négociation s’active entre la commission européenne, le conseil des ministres européens de l’agriculture et le parlement européen. Plusieurs amendements ont été amenés dans ce trilogue. La FNAB, avec le poste « Europe » participe très activement aux négociations, avec l’implication de producteurs français au sein d’IFOAM.
L’aboutissement du texte devrait avoir lieu courant du 1er semestre 2016. La Commission aura un rôle d’arbitre vis-à-vis des amendements du Parlement et du Conseil des Ministres. Le Parlement votera en plénière puis le Conseil.

Si les trilogues échouent, il y aura une seconde lecture ou un report. Si les trilogues aboutissent, le nouveau règlement bio « cadre » sera validé. Ensuite viendront les textes d’applications qu’il faudra négocier et une nouvelle phase de discussion commencera. (…) »
Source :
http://www.biopaysdelaloire.fr/html/index.php?id_repertoire=106&pere=20

« USDA’s Latest « Buzz » on Citrus Greening »- Perfumer & Flavorist

« Richard Mankin, a scientist for the United States Department of Agriculture at the University of Florida, has been studying communication patterns in Asian citrus psyllids, the culprit behind the declining health of the citrus population in Florida and California.

dreamstime_l_39603085

The Asian citrus psyllids are responsible for spreading Huanglongbing (HLB) or citrus greening, a deadly disease for citrus trees.

Prior to Mankin’s research, other solutions include the development of genetically modified fruit and the release of parasitic insects that digest the HLB’s toxic enzymes. However, Mankin’s research focuses on understanding the communication patterns of the psyllids. (…)

Lire la suite…


Source:
http://www.perfumerflavorist.com/flavor/research/Update-Citrus-Greening-343710882.html