« Face Aux Pseudosciences Et Au Paranormal-Les Journalistes Scientifiques, Une Nécessité »

« Dans une société où la science et la technologie ne cessent de progresser, l’importance du journalisme scientifique dans les médias de masse ne fait aucun doute pour au moins deux raisons :

  • premièrement, il contribue à réduire l’analphabétisme scientifique et, du coup, il initie la population à la culture scientifique;
  • deuxièmement, il fait contrepoids à l’envahissement des pseudosciences et à la vogue des approches paranormales.

Les journalistes scientifiques, une nécessité

Ce texte, qui comprend trois parties, n’aborde que le deuxième aspect.

Dans la première partie, je présente un aperçu des relations entre les chercheurs et les journalistes scientifiques pour bien montrer l’importance de ces derniers. Les deux autres parties sont consacrées à un défi de taille auquel les journalistes scientifiques sont régulièrement confrontés : l’omniprésence des pseudosciences dans les médias et les stratégies de communication médiatique utilisées à souhait par les pseudoscientifiques.

Les relations entre les journalistes scientifiques et les chercheurs

Dans le monde des médias de masse, les journalistes scientifiques n’ont visiblement guère la cote. En effet, au début des années 1990, sur les quelque 122 000 journalistes aux États-Unis, à peine 600 à 800 exerçaient leur métier à titre de journaliste scientifique. Parmi ceux-là, peu bénéficiaient d’une formation en sciences (Klaidman, 1991; Palen, 1994).

Toujours aux États-Unis, à peine 3 % des étudiants diplômés en communication se spécialisent en mathématiques, en physique ou en biologie. Ils apprennent donc généralement leur métier de journaliste scientifique en l’exerçant sur le tas (Hartz et Chappell, 1997; Weaver et Wilhoit, 1996).

Par ailleurs, selon Karmarck et Garbriele (2015), comparativement aux 43 000 journalistes professionnels actifs en 1978, il n’en resterait aujourd’hui que 32 900. Sur la base des données de 1990, il y a tout lieu de penser que le nombre de journalistes scientifiques serait actuellement anémique. (…) »

Lire la Suite…

 s-thuillier1


Source:

http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2016/01/26/journalistes-scientifiques-necessite

Publicités