Breveter Le Vivant : Faut-Il L’autoriser ?

« Le Sénat a dit « non ». Au cours de l’examen de la loi sur la biodiversité, il a étendu l’interdiction de brevetage des fruits et légumes et de leurs composants génétiques issus de procédés biologiques.
Breveter des plantes, des fruits, des légumes... Faut-il le permettre ? © Olivier Lascar

Croisement

Depuis les débuts de l’agriculture, l’homme sélectionne les plantes les plus productives et les plus résistances en les faisant se croiser.

Les techniques se sont affinées tout au long du 20e siècle avec les progrès réalisés sur la connaissance de la génétique, notamment à partir des lois de Mandel. La découverte de l’ADN en 1953 puis le séquençage des génomes de plantes et d’animaux ont permis de mieux cibler les marqueurs génétiques porteurs de gènes d’intérêt (résistance à la sécheresse et à des pathogènes, productivité). L’hybridation devient plus précise. Il est en effet désormais possible d’introduire avec précision dans une plante cultivée un caractère présent dans une variété rustique.

Cette technique n’est pas aujourd’hui considérée comme une modification génétique, puisqu’il n’y a pas introduction d’un gène étranger à la plante par transgenèse. (…)

Lire la Suite…

BREVET VIVANT


Source:

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/plantes-et-vegetaux/20160127.OBS3487/breveter-le-vivant-le-senat-pas-d-accord.html

Publicités