Actualités Chimie

Thèmes : Croissance et Chimie Européenne en 2016 Solvay et Développement durable, Dupont & Dow, Calendrier de l’Avent 2015, Belles histoires de la Chimie, Chimie de la Bague en Diamant, Molécule de la semaine- acide β-Boswellique

Industrie

« 1 % De Croissance Pour La Chimie Européenne En 2016 »
Verrerie%20chimie-%20Glass%20factory%20chemistry%20-%20jpgphotographie.com« Les perspectives continuent d’être corrigées à la baisse. Dans une note conjoncturelle publiée le 16 décembre, le Cefic prévoit donc 0,5 % de croissance pour la production chimique de l’UE cette année et entrevoit seulement 1 % pour 2016. Pour cette année qui s’achève, le Cefic considère que l’industrie chimique a peine face à plusieurs facteurs négatifs. D’une part, avec l’industrie manufacturière européenne dont la croissance n’aura été que faible. Celle du secteur de la construction a notamment été bien plus basse qu’escomptée. Seule l’industrie automobile aura surperforme et amené un peu d’air pour certains produits chimiques. D’autre part, la demande mondiale en intermédiaires a été freinée de manière significative en raison d’une croissance mondiale de l’industrie manufacturière plus faible qu’anticipée, a seulement 2 %. Le CEFIC note surtout la croissance plus modérée de la Chine et les récessions fortes en Russie et au Brésil.
Enfin, malgré un taux de change euro/dollar favorable et des prix bas du pétrole, les exportations européennes n’ont pu bénéficier d’une demande accélérée en raison de la croissance mondiale plus modeste.
Pour 2016, le Cefic table aussi sur une croissance modérée de l’économie mondiale. En Europe, elle resterait globalement inchangée malgré des disparités régionales. Certains débouches industriels, particulièrement celui de l’agroalimentaire, devraient pouvoir com- penser un fléchissement attendu de la croissance de l’industrie automobile qui vient d’engranger deux années consécutives de rattrapage significatif. Enfin, le CEFIC estime que la chimie européenne devrait toujours profiter l’an prochain d’un taux de change euro/dollar favorable, d’un renforcement de la croissance de l’industrie manufacturière mondiale, et même d’un accroissement de la demande dans le domaine de la grande consommation.(…) »
Sources:
http://www.industrie.com/chimie/1-de-croissance-pour-la-chimie-europeenne-en-2016,69467
http://www.industrie.com/chimie/croissance-toujours-morose-pour-la-chimie-europeenne,68987

« Il Est De Notre Responsabilité De Leader De La Chimie De Montrer L’exemple »
000225677_5

« L’Usine Nouvelle a demandé à des patrons d’industrie leur opinion sur la COP21. Jean-Pierre Clamadieu, le PDG du chimiste Solvay, s’est particulièrement engagé en mobilisant 39 patrons français.

L’Usine Nouvelle – Pouvez-vous citer un projet concret qui pourrait faire de votre entreprise un modèle pour d’autres en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?
Certaines de nos activités industrielles sont énergivores et émettrices de CO2 et d’autres gaz à effet de serre. C’est pourquoi nous nous sommes fixés un nouvel objectif encore plus ambitieux : réduire de 40% l’intensité CO2 de nos activités d’ici à 2025, c’est-à-dire nos émissions de gaz à effet de serre par euro de valeur ajoutée, soit -4,5% par an en moyenne.
Pour atteindre cet objectif, nous misons sur l’accélération de notre programme d’efficacité énergétique SolWatt, l’optimisation continue de nos procédés industriels, le développement de technologies propres ainsi que l’augmentation de la production et de l’approvisionnement en énergies renouvelables.
Mais au-delà de notre empreinte environnementale, nous contribuons à la lutte contre le réchauffement climatique en développant des solutions bas carbone. Dans le secteur des transports par exemple, outre la question centrale de la motorisation, les efforts des constructeurs doivent porter sur l’allègement.
Le poids a un impact direct sur la consommation de carburant et donc les émissions de CO?. Nos polymères de spécialités ainsi que les composites de Cytec, que nous sommes en train de racheter, apportent des solutions très efficaces. On peut également parler du stockage d’énergie, de batteries, qui sont de véritables systèmes chimiques et où Solvay innove sur un grand nombre de composants.
Il y a une raison qui nous pousse, nous chimistes en particulier, à nous engager, c’est que nous sommes des scientifiques. Les preuves que les scientifiques mettent sur la table, en particulier le GIEC autour de la problématique du changement climatique, nous convainquent qu’il faut agir vite. (…) »
Source:
http://www.usinenouvelle.com/article/il-est-de-notre-responsabilite-de-leader-de-la-chimie-de-montrer-l-exemple-assure-jean-pierre-clamadieu-de-solvay.N367985

Actualités des entreprises

“Dupont And Dow To Merge Before Giving Birth To Three Companies”
-658-5846c

“16 December 2015- The company combined will be the world’s second biggest chemical company, ranking only after Germany’s BASF and will be named DowDuPont.
Once the merger finalised, the new group will give birth to three specialised entities: an agriculture company combining DuPont’s and Dow’s seed and crop protection businesses, a material science company consisting of DuPont’s Performance Materials segment and Dow’s Performance Plastics, Performance Materials and Chemicals, Infrastructure Solutions, and Consumer Solutions, and a speciality products company including DuPont’s Nutrition & Health, Industrial Biosciences, Safety & Protection and Electronics & Communication, as well as Dow’s Electronic Materials business.(…)”
Sources:
http://www.premiumbeautynews.com/en/dupont-and-dow-to-merge-before,9021
http://www.lesechos.fr/industrie-services/industrie-lourde/021551678264-dupont-officialise-son-mariage-avec-dow-chemical-1183831.php
http://www.industrie.com/chimie/dow-et-dupont-fusionnent-pour-creer-trois-geants,69299
http://cen.acs.org/articles/93/web/2015/12/DuPont-Dissolve-Central-Research.html
http://www.industrie.com/chimie/dow-seul-a-bord-de-dow-corning,69470

Vulgarisation

“Chemistry Advent Calendar 2015 So Far”
Advent-768x576http://www.compoundchem.com/2015/12/14/2015adventsofar/

This Year in Chemistry: 2015’s Biggest Chemistry Stories
2015-This-Year-in-Chemistry-724x1024http://www.compoundchem.com/2015/12/27/tyic2015/

“The Chemistry of Diamond Rings”
Chemistry-of-Diamond-Rings-768x543“Diamonds might purportedly be ‘a girl’s best friend’, but they’re also quite interesting from a chemical perspective. You could be forgiven for thinking that there’s not a whole lot to them; after all, they’re simply one of the possible forms of carbon, formed at high pressure beneath the Earth’s surface. However, there are a number of factors that can affect their appearance, and several of these are rooted in chemistry.
If you’ve never had the occasion to purchase a diamond ring, you might be unaware of the system diamond manufacturers and sellers use to classify diamonds. This system is referred to as the four Cs of diamond quality, the eponymous ‘Cs’ being cut, carat, colour, and clarity. These different attributes are usually given a form of shorthand to communicate a particular diamond’s characteristics, so trying to purchase a diamond-containing ring quickly becomes an exercise in cracking a cryptic code that relates the diamond’s quality.
The first of the Cs, the diamond’s cut, has the least to do with chemistry – but does have links with physics. The cut of the diamond is important in order to obtain the best sparkle from the gem. The ideal cut allows for total internal reflection of the light hitting the diamond, reflecting it back out of its face; if the cut of the gem is too shallow, or too deep, then this internal reflection is disrupted, and the stone appears less brilliant.(…) »
Source:
http://www.compoundchem.com/2015/12/15/diamonds/

« Molecule Of The Week- β-Boswellic Acid »
1450453781995« I fit into the Christmas story. What molecule am I? The aromatic resins frankincense and myrrh figure prominently in the Christmas story. These highly sought-after natural products, however, were known in North Africa and the Middle East for three millennia before the Christian era.
Frankincense, also known as olibanum, is derived from several species of trees in the Boswellia genus, notably B. carterii and B. sacra. It is a complex, gummy substance whose major components (≈30%) are boswellic acids. Of these triterpene acids, the β-isomer is the most prominent.
In 1932, A. Winterstein and G. Stein isolated the α-, β-, and γ-isomers of boswellic acid from olibanum “tears”. Over the next 30 years, several authors established their structures.
When the resin is steam-distilled to recover the frankincense essential oil, the acids remain behind. Nevertheless, the boswellic acids play a significant role in frankincense chemistry.
What about myrrh? Frankincense’s companion resin is isolated from small trees of the genus Commiphora, which is also in the Burseraceae family. Myrrh contains three major components: gum resin (polysaccharides and proteins), alcohol-soluble resins, and volatile oils (steroids, sterols, and terpenes).(…) »
Source:
http://www.acs.org/content/acs/en/molecule-of-the-week/archive/b/boswellic-acid.html?cid=home_motw

Publicités