Actualités Chimie

Thèmes : Croissance et Chimie Européenne en 2016 Solvay et Développement durable, Dupont & Dow, Calendrier de l’Avent 2015, Belles histoires de la Chimie, Chimie de la Bague en Diamant, Molécule de la semaine- acide β-Boswellique

Industrie

« 1 % De Croissance Pour La Chimie Européenne En 2016 »
Verrerie%20chimie-%20Glass%20factory%20chemistry%20-%20jpgphotographie.com« Les perspectives continuent d’être corrigées à la baisse. Dans une note conjoncturelle publiée le 16 décembre, le Cefic prévoit donc 0,5 % de croissance pour la production chimique de l’UE cette année et entrevoit seulement 1 % pour 2016. Pour cette année qui s’achève, le Cefic considère que l’industrie chimique a peine face à plusieurs facteurs négatifs. D’une part, avec l’industrie manufacturière européenne dont la croissance n’aura été que faible. Celle du secteur de la construction a notamment été bien plus basse qu’escomptée. Seule l’industrie automobile aura surperforme et amené un peu d’air pour certains produits chimiques. D’autre part, la demande mondiale en intermédiaires a été freinée de manière significative en raison d’une croissance mondiale de l’industrie manufacturière plus faible qu’anticipée, a seulement 2 %. Le CEFIC note surtout la croissance plus modérée de la Chine et les récessions fortes en Russie et au Brésil.
Enfin, malgré un taux de change euro/dollar favorable et des prix bas du pétrole, les exportations européennes n’ont pu bénéficier d’une demande accélérée en raison de la croissance mondiale plus modeste.
Pour 2016, le Cefic table aussi sur une croissance modérée de l’économie mondiale. En Europe, elle resterait globalement inchangée malgré des disparités régionales. Certains débouches industriels, particulièrement celui de l’agroalimentaire, devraient pouvoir com- penser un fléchissement attendu de la croissance de l’industrie automobile qui vient d’engranger deux années consécutives de rattrapage significatif. Enfin, le CEFIC estime que la chimie européenne devrait toujours profiter l’an prochain d’un taux de change euro/dollar favorable, d’un renforcement de la croissance de l’industrie manufacturière mondiale, et même d’un accroissement de la demande dans le domaine de la grande consommation.(…) »
Sources:
http://www.industrie.com/chimie/1-de-croissance-pour-la-chimie-europeenne-en-2016,69467
http://www.industrie.com/chimie/croissance-toujours-morose-pour-la-chimie-europeenne,68987

« Il Est De Notre Responsabilité De Leader De La Chimie De Montrer L’exemple »
000225677_5

« L’Usine Nouvelle a demandé à des patrons d’industrie leur opinion sur la COP21. Jean-Pierre Clamadieu, le PDG du chimiste Solvay, s’est particulièrement engagé en mobilisant 39 patrons français.

L’Usine Nouvelle – Pouvez-vous citer un projet concret qui pourrait faire de votre entreprise un modèle pour d’autres en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?
Certaines de nos activités industrielles sont énergivores et émettrices de CO2 et d’autres gaz à effet de serre. C’est pourquoi nous nous sommes fixés un nouvel objectif encore plus ambitieux : réduire de 40% l’intensité CO2 de nos activités d’ici à 2025, c’est-à-dire nos émissions de gaz à effet de serre par euro de valeur ajoutée, soit -4,5% par an en moyenne.
Pour atteindre cet objectif, nous misons sur l’accélération de notre programme d’efficacité énergétique SolWatt, l’optimisation continue de nos procédés industriels, le développement de technologies propres ainsi que l’augmentation de la production et de l’approvisionnement en énergies renouvelables.
Mais au-delà de notre empreinte environnementale, nous contribuons à la lutte contre le réchauffement climatique en développant des solutions bas carbone. Dans le secteur des transports par exemple, outre la question centrale de la motorisation, les efforts des constructeurs doivent porter sur l’allègement.
Le poids a un impact direct sur la consommation de carburant et donc les émissions de CO?. Nos polymères de spécialités ainsi que les composites de Cytec, que nous sommes en train de racheter, apportent des solutions très efficaces. On peut également parler du stockage d’énergie, de batteries, qui sont de véritables systèmes chimiques et où Solvay innove sur un grand nombre de composants.
Il y a une raison qui nous pousse, nous chimistes en particulier, à nous engager, c’est que nous sommes des scientifiques. Les preuves que les scientifiques mettent sur la table, en particulier le GIEC autour de la problématique du changement climatique, nous convainquent qu’il faut agir vite. (…) »
Source:
http://www.usinenouvelle.com/article/il-est-de-notre-responsabilite-de-leader-de-la-chimie-de-montrer-l-exemple-assure-jean-pierre-clamadieu-de-solvay.N367985

Actualités des entreprises

“Dupont And Dow To Merge Before Giving Birth To Three Companies”
-658-5846c

“16 December 2015- The company combined will be the world’s second biggest chemical company, ranking only after Germany’s BASF and will be named DowDuPont.
Once the merger finalised, the new group will give birth to three specialised entities: an agriculture company combining DuPont’s and Dow’s seed and crop protection businesses, a material science company consisting of DuPont’s Performance Materials segment and Dow’s Performance Plastics, Performance Materials and Chemicals, Infrastructure Solutions, and Consumer Solutions, and a speciality products company including DuPont’s Nutrition & Health, Industrial Biosciences, Safety & Protection and Electronics & Communication, as well as Dow’s Electronic Materials business.(…)”
Sources:
http://www.premiumbeautynews.com/en/dupont-and-dow-to-merge-before,9021
http://www.lesechos.fr/industrie-services/industrie-lourde/021551678264-dupont-officialise-son-mariage-avec-dow-chemical-1183831.php
http://www.industrie.com/chimie/dow-et-dupont-fusionnent-pour-creer-trois-geants,69299
http://cen.acs.org/articles/93/web/2015/12/DuPont-Dissolve-Central-Research.html
http://www.industrie.com/chimie/dow-seul-a-bord-de-dow-corning,69470

Vulgarisation

“Chemistry Advent Calendar 2015 So Far”
Advent-768x576http://www.compoundchem.com/2015/12/14/2015adventsofar/

This Year in Chemistry: 2015’s Biggest Chemistry Stories
2015-This-Year-in-Chemistry-724x1024http://www.compoundchem.com/2015/12/27/tyic2015/

“The Chemistry of Diamond Rings”
Chemistry-of-Diamond-Rings-768x543“Diamonds might purportedly be ‘a girl’s best friend’, but they’re also quite interesting from a chemical perspective. You could be forgiven for thinking that there’s not a whole lot to them; after all, they’re simply one of the possible forms of carbon, formed at high pressure beneath the Earth’s surface. However, there are a number of factors that can affect their appearance, and several of these are rooted in chemistry.
If you’ve never had the occasion to purchase a diamond ring, you might be unaware of the system diamond manufacturers and sellers use to classify diamonds. This system is referred to as the four Cs of diamond quality, the eponymous ‘Cs’ being cut, carat, colour, and clarity. These different attributes are usually given a form of shorthand to communicate a particular diamond’s characteristics, so trying to purchase a diamond-containing ring quickly becomes an exercise in cracking a cryptic code that relates the diamond’s quality.
The first of the Cs, the diamond’s cut, has the least to do with chemistry – but does have links with physics. The cut of the diamond is important in order to obtain the best sparkle from the gem. The ideal cut allows for total internal reflection of the light hitting the diamond, reflecting it back out of its face; if the cut of the gem is too shallow, or too deep, then this internal reflection is disrupted, and the stone appears less brilliant.(…) »
Source:
http://www.compoundchem.com/2015/12/15/diamonds/

« Molecule Of The Week- β-Boswellic Acid »
1450453781995« I fit into the Christmas story. What molecule am I? The aromatic resins frankincense and myrrh figure prominently in the Christmas story. These highly sought-after natural products, however, were known in North Africa and the Middle East for three millennia before the Christian era.
Frankincense, also known as olibanum, is derived from several species of trees in the Boswellia genus, notably B. carterii and B. sacra. It is a complex, gummy substance whose major components (≈30%) are boswellic acids. Of these triterpene acids, the β-isomer is the most prominent.
In 1932, A. Winterstein and G. Stein isolated the α-, β-, and γ-isomers of boswellic acid from olibanum “tears”. Over the next 30 years, several authors established their structures.
When the resin is steam-distilled to recover the frankincense essential oil, the acids remain behind. Nevertheless, the boswellic acids play a significant role in frankincense chemistry.
What about myrrh? Frankincense’s companion resin is isolated from small trees of the genus Commiphora, which is also in the Burseraceae family. Myrrh contains three major components: gum resin (polysaccharides and proteins), alcohol-soluble resins, and volatile oils (steroids, sterols, and terpenes).(…) »
Source:
http://www.acs.org/content/acs/en/molecule-of-the-week/archive/b/boswellic-acid.html?cid=home_motw

Publicités

Actualités Huiles Essentielles

Thèmes : Ottignies: Parfum diffusé en clinique; Malleville-sur-le-Bec- Neutralisation des odeurs au Centre de Valorisation des déchets

“Ottignies: Du Parfum Diffusé Dans Les Couloirs De La Clinique Saint-Pierre”
875216896_B977339172Z.1_20151215095348_000_G4E5QGOQ0.1-0

“Forts d’une enquête réalisée en 2014 afin de déterminer les besoins et les attentes des patients ainsi que de leurs familles, les responsables de la clinique Saint-Pierre ont installé des diffuseurs dans les couloirs de certains services. Un concept pouvant garantir une odeur fraîche et agréable à laquelle 76 % des patients interrogés étaient favorables. « Il faut dire que la diffusion d’huiles essentielles dans les quatre services hospitaliers retenus avait un intérêt particulier vu la présence importante de pathologies variées infectieuses, plaies nauséabondes, incontinences, odeurs médicamenteuses, odeurs de mauvaise hygiène corporelle, vomissement… », détaille la direction.
Quatre à six diffuseurs d’huiles essentielles automatiques fleurissent ainsi dans les couloirs de chaque service. Ces huiles sont 100 % naturelles et totalement inoffensives. (…)”
Sources:
http://www.lacapitale.be/1444965/article/2015-12-15/ottignies-du-parfum-diffuse-dans-les-couloirs-de-la-clinique-saint-pierre
http://www.rtl.be/info/regions/brabant-wallon/une-clinique-d-ottignies-tente-une-experience-innovante-avec-des-huiles-essentielles-chaque-service-a-son-odeur–781244.aspx

“Déchets. Le Centre De Valorisation Se Met Aux… Huiles Essentielles ! »
he“Le site de valorisation des déchets de Malleville-sur-le-Bec continue de se mettre au vert. En effet, un nouveau système de neutralisation des odeurs vient d’être installé.
Le centre de traitement et de valorisation (Cetraval) des déchets de Malleville-sur-le-Bec fait à nouveau parler de lui. Cette ancienne briqueterie, qui abrite aujourd’hui pas moins de 26 000 tonnes annuelles de déchets (ordures ménagères de l’ouest de l’Eure, encombrants, plâtres et déchets industriels) répartis dans sept casiers (sécurisés) d’enfouissement des déchets, vient de se doter d’un nouveau système de neutralisation des odeurs, et compte bien s’agrandir, en 2016, avec la construction d’un nouveau casier.

Plus d’odeurs grâce aux huiles essentielles
Le problème n°1 du Cetraval est celui des odeurs. En effet, le septième casier d’enfouissement des déchets, actuellement en cours d’exploitation, est « à l’air libre » sur une surface d’un hectare. De quoi laisser s’échapper des odeurs nauséabondes et rendre mécontents les habitants des communes voisines. « Nous sommes installés là depuis 40 ans, et nous voulons y rester. Pour cela, il nous faut être acceptés par la population et faire tout pour lui nuire le moins possible », avance le président du SDOMODE (Syndicat de destruction des ordures ménagères de l’Ouest de l’Eure), Jean-Pierre Delaporte.

Alors, pour résoudre ce problème, le centre avait mis en place, il y a plusieurs années, un système anti-odeur à base d’eau. Un procédé qui fonctionnait sur tout le site, mais qui a rapidement eu ses limites, notamment lors des périodes de gel. Alors, à la mi-octobre dernier, les têtes pensantes du Cetraval se sont penchées sur un nouveau procédé français, à base d’air. « Nous avons mis en route des surpresseurs, qui envoient de l’air et le produit correctif à base d’huiles essentielles, dans des manches à air, installés tout autour du dernier casier », explique Sébastien Fabre, directeur du site. Une méthode simple, peu coûteuse pour le site (45 000 € TTC) mais efficace, aux dires des membres du centre de traitement. (…)”
Source:
http://www.leveilnormand.fr/2015/12/17/dechets-le-cetraval-se-met-aux-huiles-essentielles/

Actualités Phytothérapie

Thèmes : Herboriste et l’exception française; Cas d’exercice illégal de la Pharmacie; Burkina- Faso- Formation sur la Médecine et Pharmacopée traditionnelles

“Le Métier D’Herboriste : L’Exception Française”
5372141_istock-000014763204-small“A l’heure d’un grand retour aux recettes de grand-mère, les plantes médicinales gagnent en légitimité tandis que la profession d’herboriste peine encore à être officiellement (re)connue.
Si se soigner par les plantes est une tendance actuellement en plein essor, le métier d’herboriste est quant à lui officiellement reconnu depuis le XIVe siècle.
En 1927, la création de l’Ecole nationale d’herboristerie consacra ce savoir particulier qui nécessite une culture générale de la botanique bien au-delà de la vente et du conseil : l’herboriste maitrise la production, la cueillette, le séchage, les interactions, bienfaits et méfaits de centaines de plantes. En 1941, sous le Régime de Vichy, le diplôme d’herboriste fut supprimé au profit des officines, et jamais rétabli depuis. On recense aujourd’hui une quinzaine d’herboristeries en France à côté des 23 000 pharmacies.

Un engouement croissant pour les plantes médicinales
Dans le contexte général d’un retour à une certaine naturalité, les recettes de grand-mère ont le vent en poupe : tisanes, crèmes, huiles…les nouvelles générations notamment, redécouvrent les vertus des plantes médicinales. Face à une multiplication des scandales sanitaires les plantes, remède simple et en outre contrôlé par les autorités sanitaires, apparaissent comme une alternative aux antipodes des médicaments de synthèse.(…)
Source:
http://www.leparisien.fr/environnement/entreprises/le-metier-d-herboriste-l-exception-francaise-17-12-2015-5372141.php

“Prison Pour « Exercice Illégal De La Pharmacie »
7507263

“Un an de prison ferme et 50 000 euros d’amende ont été requis le 13 décembre pour « exercice illégal de la pharmacie » à l’encontre de Jean-Pierre Raveneau, un herboriste qui affirmait pouvoir combattre 80 % des maladies dont le sida avec des plantes. La procureure a réclamé également la fermeture de deux herboristeries visées par la procédure, trois mois avec sursis et 5 000 euros d’amende contre leur propriétaire et 100 000 euros d’amende contre leur société « Pharma Concept ». Une peine de six mois avec sursis et 2 000 euros d’amende a, par ailleurs, été requise contre un revendeur. Les avocats des prévenus ont plaidé la relaxe de leur client. Le jugement a été mis en délibéré au 17 février.

Jean-Pierre Raveneau affirmait pouvoir combattre 80 % des maladies par les plantes. L’un de ses produits, le Viralgic, interdit à la vente en France par une décision de justice en 2011, prétendait même « agir directement sur le virus » du sida « en renforçant les défenses immunitaires pour aider à le combattre ». Problème, depuis 1941, la loi réserve aux seuls pharmaciens de l’ordre et à leurs officines le quasi-monopole de l’exploitation des plantes médicinales à l’exception de 150 d’entre elles, jugées non toxiques.

Et Jean-Pierre Raveneau, bien que docteur en pharmacie, n’était volontairement pas inscrit à l’ordre et n’exerçait pas dans une officine. Il avait déjà été condamné en septembre 2011 pour exercice illégal de la pharmacie pour la vente du Viralgic. Il est aujourd’hui considéré par l’accusation en état de récidive légale. (…)”
Sources:
http://www.seronet.info/breve/un-ferme-requis-contre-un-herboriste-pour-exercice-illegal-de-la-pharmacie-73860
http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-an-ferme-requis-contre-un-herboriste-qui-pretendait-combattre-le-sida-14-12-2015-5371897.php
http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/un-herboriste-pretendait-pouvoir-combattre-le-sida-avec-des-plantes_1223785.html
http://www.ouest-france.fr/societe/justice/un-ferme-requis-contre-lherboriste-qui-pretendait-guerir-le-sida-3917767

“Burkina- Faso : L’IRSS Ouvre Une Formation Sur La Médecine Traditionnelle Et Pharmacopée Africaines”
arton68624

“Sur initiative de l’Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS), il se tient du 14 au 17 décembre 2015 à Ouagadougou, la première édition du « Cours régional d’ethnopharmacologie ». Cette formation, qui réunit 25 participants venus du Bénin, du Burkina, de la Côte d’Ivoire, du Niger et du Togo, est placée sous le thème : « De la plante aux phytomédicaments : approche méthodologique ».

La cérémonie d’ouverture intervenue dans la matinée de lundi, 14 décembre 2015 a été présidée par le délégué général du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST).
L’initiative a pour « objectifs pédagogiques » d’utiliser les méthodes adéquates d’étude de terrain pour recenser les savoirs et savoir-faire traditionnels en matière de santé, mettre en pratique les méthodes d’étude de laboratoire pour l’évaluation scientifique de l’intérêt thérapeutique des plantes médicinales utilisées dans la médecine traditionnelle africaine.

Cette formation vise également à élaborer des protocoles d’évaluation clinique des médicaments à base de plantes et de concevoir un plan de conservation de la biodiversité.(…)”
Source:
http://lefaso.net/spip.php?article68624

Loi Santé

“Loi Santé Adoptée : Retour Sur Les Mesures Environnementales”
“L’Assemblée nationale a définitivement adopté la loi de modernisation de notre système de santé, jeudi 17 décembre. Zoom sur les dispositions qui concernant l’environnement.
L’Assemblée nationale a définitivement adopté la loi de modernisation de notre système de santé, jeudi 17 décembre. Le Sénat ayant refusé d’adopter le texte, la version retenue est celle qui résulte des travaux de l’Assemblée en nouvelle lecture.
« Mesdames, messieurs les députés, en un an, vous avez considérablement fait évoluer le texte qui vous est aujourd’hui soumis. Nous avons ouvert des champs nouveaux, ici et aussi au Sénat, je pense à la santé environnementale ou encore à la réforme de la filière visuelle, a estimé la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Je m’engage maintenant à une mise en œuvre rapide, concrète et fidèle à ce travail ».(…)

loi_sante-dec
Source:
http://www.actu-environnement.com/ae/news/loi-sante-adoptee-retour-sur-les-mesures-environnementales-25912.php4#info&xtor=EPR-1

“Loi De Santé Adoptée En Lecture Définitive Le 17 Décembre”
“Ci-joint la note de Nile synthétisant les différents articles de la Loi dite « de modernisation de notre système de santé », adoptée par l’Assemblée nationale en lecture définitive le 17 décembre 2015.
Cette note factuelle synthétise les 227 articles et met en exergue les décrets et arrêtés précisant les dispositions de la Loi. Elle ne comporte aucun élément d’analyse ou de commentaire.
Cette note de nile est gratuite, libre de droit et vous pouvez la diffuser sans aucune restriction. “
Sources:
http://www.veille-infosplus.fr/filagenda/54549/loi-de-sante-adoptee-en-lecture-definitive-le-17-decembre-note/
http://www.nile-consulting.eu/drop/1-629.pdf

Actualités Médecine

Thèmes: Synthèse améliorée de molecules anti-cancéreuses; CRISPR-Outil Moléculaire pour soigner des maladies héréditaires et cancers; Ibuprofen en patch; Nouvelles connexions en Santé

Recherche

“Une Équipe De Chimistes Améliore La Synthèse De Molécules Anti-Cancéreuses Prometteuses.”
14touch

“Les molécules de cortistatine (à ne pas confondre avec le neuropeptide du même nom) ont été isolées en 2006, et elles ont révélé depuis d’intéressantes propriétés antiprolifératives. De ce fait, elles intéressent beaucoup les scientifiques développant de nouvelles stratégies thérapeutiques dans la lutte contre le cancer, mais aussi contre l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Cependant, il est difficile de recueillir la cortistatine à partir de source naturelle. La synthèse chimique de cette molécule organique complexe est donc devenue un objet de recherche à fort enjeu. Récemment, une contribution significative dans ce domaine a été apportée par une équipe de chimistes de l’Université de Hong Kong (HKU) dirigée par le professeur Pauline Chiu. Les chercheurs du département de chimie ont réussi à mettre au point une méthode de synthèse complète de deux molécules de cortistatine, les cortistatine A et J. Ces molécules pourraient constituer un nouvel outil pharmacologique pour réduire la croissance tumorale. (…)”
Sources:
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/diplomatie-scientifique/veille-scientifique-et-technologique/hong-kong/focus-dossiers-scientifiques-approfondis/article/une-equipe-de-chimistes-de-la-university-of-hong-kong-ameliore-la-synthese-de
http://www.hku.hk/press/news_detail_13679.html
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/chem.201502890/abstract

“CRISPR, L’Outil Moléculaire Qui Pourrait Permettre De Soigner Des Maladies Héréditaires Et Certains Cancers”
photo-front-article

“La technologie des ciseaux moléculaires devrait permettre à la médecine de faire un bond de géant dans le traitement des maladies génétiques et de certains cancers… Elle soulève au passage des interrogations éthiques.
C’est « la Ford T de la génétique », selon l’heureuse formule d’un prof de droit à Stanford. Comme la mythique voiture a mis le monde sur roues et renvoyé aux oubliettes les prototypes poussifs de l’ère préindustrielle, la technologie CRISPR (encore appelée CRISPR Cas9), primée jeudi dernier par la revue américaine Science comme invention de 2015, est en passe de bouleverser nos vies. D’ici à quelques années, cet outil moléculaire disponible dans plus de 3.000 labos sur la planète devrait permettre de soigner des maladies héréditaires et même certains cancers. À plus long terme, il pourrait inaugurer l’avènement d’un homme génétiquement modifié capable de transmettre ses gènes corrigés à sa descendance.

« Un couteau suisse » pour la génétique
Il y a trois semaines, une conférence internationale était organisée à Washington pour réfléchir à cette révolution qui peut modifier notre espèce. Pourquoi une découverte, vieille seulement de deux ans et demi, suscite-t-elle autant d’espoirs? « Nous disposions déjà d’autres méthodes d’édition du génome mais elles étaient très compliquées à utiliser. CRISPR est le graal qu’on attendait pour booster la thérapie génique : simple, précis, efficace, peu coûteux », résume Jacques Tremblay, professeur à l’université Laval au Canada. Pour la biologiste française Emmanuelle Charpentier, qui l’a développé en 2012 avec l’Américaine Jennifer Doudna, CRISPR est « un couteau suisse » servant à corriger l’ADN défectueux, « un peu comme un logiciel de traitement de texte » pour « éditer » ou « corriger » un document. Ces fameuses fonctions « rechercher » et « remplacer » de Word qui facilitent à la fois repérage et corrections.

CRISPR… Cet acronyme bizarre, « crispant » comme l’a récemment écrit une chercheuse française, renvoie à son origine. « Cette technique a été inspirée par un système qui existe chez les bactéries pour se protéger des agressions virales externes », explique le biologiste de la reproduction Pierre Jouannet, missionné au récent congrès de Washington par l’Académie de médecine. « Le trait de génie, qui vaudra peut-être un Nobel à ses découvreuses, c’est de s’être rendu compte que ce mécanisme naturel pouvait fournir un outil utile et de l’avoir adapté pour l’utiliser dans des cellules d’organismes supérieurs », abonde Bertrand Jordan, biologiste moléculaire.
Le « couteau suisse » est composé de plusieurs éléments : un super ciseau moléculaire (une protéine qui coupe l’ADN appelée Cas9) ; un segment d’information génétique (ARN guide) qui s’associe à la protéine et la guide vers l’endroit voulu dans l’ADN ; un segment d’ADN portant la « bonne » séquence. « On les injecte en même temps dans la cellule, poursuit Bertrand Jordan. La séquence non mutée introduite en même temps que Cas9 et que l’ARN guide vient alors remplacer celle d’origine et corrige la mutation présente dans l’ADN de la cellule. »(…) »
Sources:
http://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/CRISPR-l-outil-moleculaire-qui-pourrait-permettre-de-soigner-des-maladies-hereditaires-et-certains-cancers-765047
http://www.slate.fr/story/111959/decouverte-scientifique-annee-2015

Innovation

“Ibuprofen Put In Patch for Pain Relief”
ibuprofen_SI_850“The common pain reliever ibuprofen is usually administered in pill form; however, researchers at the University of Warwick and its spinoff company, Medherant, have found a way to put ibuprofen in a skin patch.
Made up of a polymer matrix, the transparent patch is sticky enough to hold onto the skin, regardless of its high drug content, which can be up to 30% of the patch’s weight.
The patch is able to deliver a high dose of the painkiller to the applied area for up to 12 hours at a steady rate.
The benefit to using the patch over the oral pill is the ability the patch has in healing chronic conditions such as back pain or arthritis, without the risk of side effects such as heart complications and stroke.
“Many commercial patches surprisingly don’t contain any pain relief agents at all; they simply soothe the body by a warming effect,” said David Haddleton, research chemist at University of Warwick. “Our technology now means that we can for the first time produce patches that contain effective doses of active ingredients such as ibuprofen for which no patches currently exist. »
Source:
http://www.skininc.com/treatments/wellness/alternativetherapies/Ibuprofen-Put-In-Patch-for-Pain-Relief-362441181.html

Technologies

«Healthcare Connect»: L’émission E-Santé
RI_Ds“Frenchweb vous présente le tout premier numéro de l’émission «Healthcare Connect», en partenariat avec Interaction HealthCare. Au programme, les nouvelles opportunités business dans le secteur de la e-santé, à la rencontre de ces nouveaux acteurs, mais aussi des questions juridiques, éthiques et personnelles que ces boulerversements technologiques soulèvent.
Source:
http://www.frenchweb.fr/nouveau-healthcare-connect-lemission-e-sante/217842

“France Proposes Carcinogen 1B Classification For Titanium Dioxide”

“26 November 2015-Industry says substance should not be classified in any way
The French authorities have submitted an intention to propose a harmonised classification for titanium dioxide as a category IB carcinogen. The intention says the proposal was submitted recently, but details have yet to be published.
Classification as a category 1A or B carcinogen has significant implications under REACH as:

it is a criterion for nominating substances of very high concern (SVHC) under Article 57a;

and substances with such a classification should be restricted in consumer applications – of which titanium dioxide has many, including some using the substance in its nanoform.

The dossier proposing the classification was sent to Echa by the French Agency for Food, Environmental and Occupational Health and Safety (Anses).
In response to the proposal, the Titanium Dioxide Manufacturers Association (TDMA) said the industry assessed the substance’s classification as part of the REACH registration dossier submission back in 2010.
This, it said, « involved an extensive review of all available scientific data and, since then, [the dossier] has been updated with new findings and subsequent studies.

“Based on assessment of the high quality studies, industry and consultant experts have concluded that titanium dioxide should not be classified in any of its forms for any end points. This is supported by the findings of epidemiology studies of 20,000 workers in 15 titanium dioxide manufacturing plants over several decades, which showed no adverse health effects from occupational exposure.
The trade body will review the Anses’ proposal when it is published and provide a detailed response to the Echa public consultation.(…)”

corap
Sources:
RoI entry : http://echa.europa.eu/web/guest/registry-of-submitted-harmonised-classification-and-labelling-intentions
Corap justification document : http://echa.europa.eu/documents/10162/37e258fd-f57a-4957-b978-4f18fe593938
https://chemicalwatch.com/43791/france-proposes-carcinogen-1b-classification-for-titanium-dioxiden

Actualités- Nanotechnologies

Thèmes Nanotechnologies: Recherche sur manipulation des nanomatériaux; Nanomatériaux et effets en application topique; ECETOC-Etude de cas sur tests de nanomatériaux; Suède- proposition de déclaration des nanomatériaux; Nanotechnologies, entre rêves et craintes; Vigilance envers nanomatériaux et risques pour la santé et l’environnement

Recherche

“Des Chercheurs Découvrent Comment Manipuler Les Nanomatériaux”
QACTU_IMG_ZOOM_743“Des chercheurs de l’Université Jiaotong de Xi’an ont mis au point une méthode de manipulation de la morphologie et des propriétés de de l’oxyde de zinc à l’échelle nanoscopique.
Le centre de recherche sur les comportements des micro et nanomatériaux de l’Université Jiaotong de Xi’an a trouvé une nouvelle méthode pour contrôler la morphologie et les propriétés de l’oxyde de zinc à l’échelle nanoscopique. Les nanofils d’oxyde de zinc à section circulaire ou hexagonale peuvent être obtenus par un léger ajustement des conditions de croissance. Une attention mondiale est portée à l’oxyde de zinc car il possède d’excellentes propriétés physico-chimiques qui permettent des applications variées, une bonne compatibilité biologique et une facilité de mise en œuvre. Cette découverte a un impact majeur pour les applications des nanofils d’oxyde de zinc dans les nano-appareils tels que les nanogénérateurs.(…)”
Sources:
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/diplomatie-scientifique/veille-scientifique-et-technologique/chine/article/des-chercheurs-decouvrent-comment-manipuler-les-nanomateriaux
http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acs.nanolett.5b02852

Toxicologie

“Nanomaterials Very Unlikely To Damage Skin If Topically Applied, Says EPA”
Nanomaterials-very-unlikely-to-damage-skin-if-topically-applied-says-EPA_strict_xxl

“The risk of topical products containing nanomaterials, such as sunscreens, damaging or penetrating the skin is very limited, according to a new report compiled by the Danish Environmental Protection Agency.
According to the ‘Better control of nanomaterials’ initiative, the health dangers come from ingesting or inhaling, and that topical cosmetics use is generally considered safe.
Nanomaterials have been under scrutiny over recent times as there was a fear that they could enter the body through absorption through the skin. Nanomaterials such as zinc oxide are often used as UV filters in sunscreens, and the new report suggests there is no reason to doubt their safety if topically applied.
“Damage to the skin or absorption of nanomaterials through the skin is very limited,” says the EPA report. “The report stresses that on the basis of current knowledge, there is no risk associated with the uptake of nanomaterials through the skin. “
The report goes on to highlight the benefits of using sunscreen and that these benefits need to be compared to the possible risks associated with exposure by ingestion.
The study only slight concern raised by the EPA, is that one of the studies it looked at indicates that based on conservative worst-case assumptions, nanomaterials in sunscreen products may be ingested (one example is sun protecting lip balm) and that this can be linked with a possible risk.
The initiative also suggests that there is no significant risk to the freshwater environment from current usage of nanomaterials and their potential for release to the environment. (…)”
Sources:
http://www.cosmeticsdesign-europe.com/Regulation-Safety/Nanomaterials-very-unlikely-to-damage-skin-if-topically-applied-says-EPA/
http://www2.mst.dk/Udgiv/publications/2015/12/978-87-93352-89-6.pdf

« ECETOC Publishes Case Studies On Nanomaterials Grouping And Testing »
ecetoc« The European Centre for Ecotoxicology and Toxicology of Chemicals (ECETOC) has published case studies on the grouping and testing of nanomaterials. They are based on the decision-making framework it published earlier this year (
The centre says that for 21 of the 24 materials tested, the non-animal testing tiers correctly predicted the outcome of the animal tests. As a result, it says, the framework will allow nanomaterials to be assessed with animal testing as « a very last resort ». (…) »
Sources :
https://chemicalwatch.com/44271/ecetoc-publishes-case-studies-on-nanomaterials-grouping-and-testing
http://www.ecetoc.org/index.php?mact=Newsroom,cntnt01,details,0&cntnt01documentid=291&cntnt01dateformat=%25d-%25m-%25Y&cntnt01returnid=76
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0273230015301355
http://www.ecetoc.org/uploads/Newsroom/Press/Press%20releases/ECETOC%20Arts%20et%20al%202015b%20in%20a%20nutshell.pdf

Réglementations

“The Swedish Chemicals Agency Proposes Reporting Requirements For Nanomaterials”

kemi

“The Swedish Chemicals Agency proposes that companies should have a duty to report if chemical products contain nanomaterials. The aim of this proposal is to improve knowledge about which nanomaterials there are on the Swedish market.
“Research has shown that nanomaterials might pose a threat to health and the environment, but there is currently insufficient knowledge in this area. Reporting requirements would enable us to obtain more information on the quantities and types of nanomaterials used in Sweden,” says Victor Björkgren, Scientific Officer at the Swedish Chemicals Agency and Project Manager for the government assignment on nanomaterials.

There has been a long-standing requirement in Sweden for companies to register the content of their chemical products to the Swedish Chemicals Agency’s Products Register, but no special mention of nanomaterials has been required. The Swedish Chemicals Agency’s proposal, which is being submitted to the government today, means that companies reporting products to the Products Register must also state whether these products contain nanomaterials.
“By having reporting requirements for nanomaterials, we will be well prepared should new research show that there are problems with nanomaterials of which we are not aware at present. The information compiled in the Products Register would give us a good basis on which to make changes to legislation or take other measures in the future, if these are needed,” says Victor Björkgren.

The Swedish Chemicals Agency proposes that companies with a turnover of less than SEK 5 million per year should be exempted from the reporting requirement during a period of evaluation. These companies should only need to tick a box if they believe that their products contain nanomaterials. During the period of evaluation, the same exemption should also apply to nanomaterials in the form of pigment.
In January 2015 the Swedish Chemicals Agency was assigned by the government to investigate a way of formulating the reporting requirement to provide information on nanomaterials in chemical products and articles. The response being provided to the government today also includes proposals for statutory changes, an impact assessment and an analysis of the EU legislation. Several other EU countries have already introduced or are planning to introduce their own solutions for gathering information on nanomaterials. The European Commission is also investigating a possible common register within the EU. (…)”
Sources:
http://www.kemi.se/en/news-from-the-swedish-chemicals-agency/2015/the-swedish-chemicals-agency-proposes-reporting-requirements-for-nanomaterials/
http://www.kemi.se/en/global/rapporter/2015/rapport-10-15-forslag-om-utokad-anmalningsplikt-for-nanomaterial.pdf
http://is.gd/3mLGtR
www.mychemicalmonitoring.eu/dap/files/201512-Kemi-nano.pdf

Conférence

“Les Nanotechnologies : Entre Rêves Et Craintes”
Nanotechnologies-300x159

“Dialogue entre chercheurs, professionnels et étudiants autour de l’innovation responsable
Organisateurs : Ecole Centrale de Nantes et Audencia; Nantes, Vendredi 8 janvier 2016 – 14h-18h
Après le génie génétique, les nanotechnologies semblent ouvrir une nouvelle ère scientifique tant leurs potentialités semblent grandes et le champ d’application, résolument multidisciplinaire, infini. L’envergure des programmes de recherche publics ou privés et des budgets alloués semble aller de pair avec les promesses annoncées mais certaines réserves ou inquiétudes se font aussi entendre de la part de diverses parties prenantes.(…)”
Source:
http://rnb.audencia.com/les-nanotechnologies-entre-reves-et-craintes-entre-reves-et-craintes/

Publication

“Nanomatériaux Et Risques Pour La Santé Et L’environnement – Soyons Vigilants !”
LivreSoyonsVigilants_COUV_nanomateriaux_small_20151022140619_20151022140637

“Livre à paraitre aux Editions Yves Michel en février 2016.
Réalisé par Avicenn avec le soutien du ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, de la Fondation de France, du Centre Médical Inter-Entreprises Europe (CMIE) et du Conseil Régional Rhône-Alpes.
Les nanomatériaux sont très présents dans nos vies : comment les repérer, et quelles sont leurs conséquences sur notre santé ?
Dans de nombreux domaines – automobile, cosmétiques, pharmacie, optique, agriculture et alimentation, etc. – les industriels font de plus en plus appel aux nanotechnologies qui bénéficient de financements publics et privés conséquents.
Or, les impacts sanitaires et environnementaux des nanomatériaux sont encore insuffisamment développés, mais déjà des effets néfastes très préoccupants ont été mis en évidence : les nanomatériaux ont été reconnus comme toxiques pour les tissus humains et les cellules en culture. La dissémination à large échelle de nanoparticules dans l’environnement est elle aussi problématique. Aucune réelle restriction n’est aujourd’hui mise en œuvre par les pouvoirs publics.
Par ailleurs, il n’y a pas de traçabilité ni d’étiquetage fiables : il est aujourd’hui impossible d’identifier l’immense majorité des produits aujourd’hui commercialisés contenant des nanomatériaux.
Ce livre s’adresse aux citoyens, mais aussi aux associations impliquées dans les secteurs de la consommation, de santé et de l’environnement, ainsi qu’aux acteurs du domaine de la santé au travail. Pour que la vigilance soit de mise, chez vous, pendant vos courses et sur votre lieu de travail !(…)”
Sources:
http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=LivreSoyonsVigilants
http://www.yvesmichel.org/product-page/livres-a-paraitre/nanomateriaux-et-risques-pour-la-sante-et-lenvironnement/