Alpes : l’Occitane Mise sur l’Eau de Réotier

« L’eau de la fontaine pétrifiante pourrait prochainement entrer dans la composition de nouveaux cosmétiques.
 Au-delà des légendes, au-delà des belles histoires qui jaillissent depuis des siècles de la fontaine pétrifiante du village de Réotier, le site haut-alpin s’apprête à renaître dans une marque de produits cosmétiques.
L’eau chaude qui en jaillit à la température de 21 °C pourrait en effet être utilisée par L’Occitane en Provence. Si les études lancées s’avéraient concluantes, l’eau de cette fontaine — qui provient d’une faille de la Durance — pourrait entrer dans la composition d’une nouvelle gamme de crèmes.

Écartant du projet des entreprises chinoises, la commune de Réotier met à disposition de l’Occitane 5 000 litres d’eau par an, sur deux ans pour les premiers tests. Une convention a été signée la semaine dernière en ce sens. L’entreprise doit avant tout s’assurer que l’eau puisse être prélevée en quantité sans entraîner un impact négatif sur l’environnement.

« L’objectif est de pouvoir utiliser l’eau en respectant l’intégrité du site. L’utilisation doit être raisonnée et durable« , résume l’ingénieur agronome Jean-Charles Lhommet, responsable du service ingrédients et filières durables à l’Occitane. Le groupe a mandaté une entreprise indépendante afin de réaliser une étude préliminaire hydrogéologique. « Nous déterminons si le débit de la fontaine est compatible avec une petite exploitation et vérifions la vulnérabilité de la source par rapport au risque éventuel de pollution« , explique l’hydrogéologue Éric Desagher, gérant de la société Atec Hydro de Pertuis.

Une image de marque pour les Hautes-Alpes

« Alors que l’eau est éminemment intéressante, la fontaine représente un intérêt marketing« , concède Jean-François Gonidec, directeur général de L’Occitane qui affiche fièrement 2 800 boutiques dans 90 pays. « Selon l’avancement du projet, il n’est pas exclu d’envisager la construction d’une usine à proximité« , confie-il.

« Les minéraux ont des actions sur les mécanismes de la peau. Nous sommes optimistes quand à l’efficacité probable de cette eau« , indique Bénédicte Le Bris, directrice générale de la branche recherche et développement. « Nous allons réaliser des tests de formulation en laboratoire durant plusieurs mois pour déterminer si les principes actifs de cette eau peuvent entrer dans la composition de crèmes ou encore de shampoing, par exemple. Si c’est concluant nous passerons à des tests cliniques sur des personnes« , ajoute-t-elle.

Les différents tests vont se dérouler sur une période de 2 à 3 ans, précise-t-on également. « Ce rapprochement avec l’Occitane va permettre de véhiculer l’image de notre village de 200 habitants à travers le monde« , se réjouit Marcel Cannat, maire du village de Réotier et vice-président du Conseil Départemental des Hautes-Alpes.

« Au-delà, c’est l’image des vallées du Guillestrois et du Queyras qui est mise à l’honneur« , estime l’élu. « Les champs de lavande font la fierté de la Provence, la fontaine pétrifiante fera nul doute la fierté du département des Hautes-Alpes« , espère-t-il. Sans oublier l’attrait touristique et les revenus que pourraient percevoir la mairie si le projet abouti.

Parallèlement, l’Occitane s’est engagée dans une démarche « mécène ». Une enveloppe de 12 000 euros doit être débloquée pour valoriser le site. Un parking doit être aménagé avec des marquages au sol pour les personnes à mobilité réduite ainsi que des espaces verts et des barrières en bois tout en protégeant la biodiversité. »


Sources:
Article de  Jérémy Michaudet
http://www.laprovence.com/article/edition-alpes/3631418/loccitane-mise-sur-leau-de-reotier.html
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2015/10/20/l-occitane-va-utiliser-l-eau-de-la-fontaine-petrifiante-fxbp
http://www.laprovence.com/article/edition-alpes/3631418/loccitane-mise-sur-leau-de-reotier.html
http://www.lemedia05.com/2015/27632/reotier-loccitane-se-donne-6-ans-pour-lancer-un-produit-avec-leau-de-la-fontaine-petrifiante/
http://www.cosmeticsbusiness.com/news/article_page/LOccitane_heads_to_Hautes_Alpes_in_search_of_spring_water/113007

Cet article n’engage que son auteur/ This article is the sole responsibility of the author

Publicités