La Guerre est Déclarée Entre les Pôles de Compétitivité de la Cosmétique

« La bataille fait rage entre les pôles de compétitivité PASS et Cosmetic Valley. Le premier, qui représente la filière de la région PACA, devrait fusionner avec le second au 31 décembre, pour unir les forces françaises de la cosmétique. Mais les politiques s’en mêlent.

Emmanuel Macron inaugure le salon Cosmetic 360

Pour la première édition de son salon dédié à la R&D et à l’innovation, « Cosmetic 360« , les 15 et 16 octobre, la Cosmetic Valley a fait fort : accueillir le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. Au Carrousel du Louvre, entre deux essais de crèmes cosmétiques et des photos à la chaîne avec entrepreneurs français ou fabricants chinois, Emmanuel Macron n’a pas pu échapper à la polémique qui agite le milieu de la cosmétique.

« Un combat d’arrière-garde »

La bataille fait rage entre les pôles de compétitivité PASS et Cosmetic Valley.

Car le premier, qui représente la filière industrielle des arômes, parfums et de la cosmétique de la région PACA, devrait perdre son label le 31 décembre. Et se faire absorber par le second, qui se revendique « premier centre de ressources mondial de la parfumerie cosmétique en matière de savoir-faire, de recherche et de formation », avec trois régions regroupées : Centre, Haute-Normandie et Ile-de-France. Le pôle Pass s’y refuse.

Marc-Antoine Jamet, président de la Cosmetic Valley, y voit « un combat d’arrière-garde ».Emmanuel Macron se veut rassurant. « L’Etat ne débranche pas des fils qu’il a lui-même branchés. Mais il faut que les acteurs suivent le mouvement, innovent ensemble, développent des synergies […] La cosmétique est un secteur important de l’économie, pour l’ensemble des territoires et pour la France », insiste-t-il, ce secteur est l’un des plus puissants en termes de balance commerciale excédentaire.

Une seule vitrine sur les grands salons comme Shanghai

Du côté de Cosmetic Valley, on se réjouit de représenter prochainement la filière française dans son ensemble.

Les efforts de Marc-Antoine Jamet, par ailleurs secrétaire général du groupe LVMH et maire PS de Val-de-Reuil, ont payé. Tout comme la réalité des faits, insiste le directeur général du pôle, Jean-Luc Ansel : « Nous représentons actuellement 800 membres, ils ne sont qu’une soixantaine à ne pas se trouver dans l’espace territorial de la Cosmetic Valley. Nous sommes ouverts à tous, y compris par des alliances, avec l’Aquitaine par exemple… Mais dans les salons internationaux où nous sommes présents, comme Shanghai, nous ne pouvons pas représenter que nos trois zones ! »

Jouer sur l’unité pour gagner en visibilité, le message a du sens. D’autant que la Cosmetic Valley bénéficie du prisme de Paris, vitrine par excellence du made in France et du luxe à l’international.

Christian Estrosi à la rescousse de PASS

Mais Christian Estrosi craint que la région PACA ne pâtisse économiquement de ce choix. « Le Pôle PASS est le seul des 71 Pôles français à avoir son siège dans les Alpes-Maritimes avec une antenne territoriale que j’avais souhaité implanter à Forcalquier. Aujourd’hui, cette filière de plus de 10 000 emplois et qui crée encore plus de 100 emplois par an est menacée de disparition », s’inquiète le maire de Nice sur son blog, demandant à Emmanuel Macron de « favoriser les conditions d’une fusion équilibrée entre les deux Pôles ».

Aux yeux de Marc-Antoine Jamet, l’équilibre est trouvé. « Cela va se traduire par toutes les garanties, les sécurités que le pôle PASS veut avoir, assure-t-il à L’Usine Nouvelle.

Il aura la vice-présidence de la gouvernance, leurs équipes locales vont continuer à travailler car nous allons créer une association PASS qui sera une filiale. Mais leurs réticences ne sont pas à la mesure des enjeux : ici on se bat pour l’intérêt général et pour aller au-devant des marchés. » La filière parviendra-t-elle à gagner en puissance, ou souffrira-t-elle de cette guerre des chapelles ?
Réponse le 1er janvier. »

Première Édition Réussie pour « Cosmetic 360 « 
« Son concept n’a pas d’équivalent, affirme son organisateur, la Cosmetic Valley. Cosmetic 360, qui s’est tenu les 15 et 16 octobre à Paris, « est le premier salon de la profession consacré aux innovations », et la « vitrine internationale de la recherche de notre filière ». Dès le premier jour, le salon a accueilli plus de 3 000 visiteurs, dont une dizaine de délégations internationales et un sommet consacré à la Chine. Tout en bénéficiant de la mobilisation de sept grandes marques : LVMH, L’Oréal, Chanel, Puig, Shiseido, Boots et Johnson& Johnson. »


Source:
Article de  Gaëlle Fleitour
http://www.usinenouvelle.com/article/la-guerre-est-declaree-entre-les-poles-de-competitivite-de-la-cosmetique.N357626
https://plantesetparfums.wordpress.com/2015/10/17/reorganisation-du-reseau-des-poles-de-competitivite-le-pole-pass-malmene

Cet article n’engage que son auteur/ This article is the sole responsibility of the author

Publicités