Colloque à Grasse : les « Trésors humains parfumés »

« Trésors humains parfumés » : c’est le thème du colloque qu’organise à Grasse, les 16 et 17 octobre à la Villa Saint-Hilaire (Bd Antoine Maure) l’association du Patrimoine vivant du pays de Grasse.

C’est le troisième colloque annuel de ce type qui est monté depuis le lancement, en octobre 2013, du grand projet d’inscription au patrimoine de l’humanité des « savoir-faire liés au Parfum en Pays de Grasse ». Un projet qui a déjà franchi un premier pas en avril 2014 avec l’inscription par le Ministère de la Culture à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France.

Ce patrimoine immatériel, Grasse cherche à le valoriser à travers ces colloques autour du parfum. A chaque fois, un nouveau pays est mis à l’honneur.

Après la Bulgarie, le Pérou, l’Inde, le Japon, l’Arabie Saoudite, le colloque 2015 met en lumière l’Egypte, “Ses Trésors Humains Parfumés”, ses trésors olfactifs toujours en dialogue avec les praticiens de notre territoire.

La première des conférences donnera d’ailleurs le ton : l’Egypte, berceau de la parfumerie? Anthropologue, philosophe, historienne, spécialiste du Parfum, Annick Le Guerer rappellera que la parfumerie occidentale a ses racines dans celle du monde gréco-romain qui elle-même est fille de la parfumerie égyptienne. Certes l’Egypte est connue dans ce domaine par les embaumeurs, dont l’art assure le passage du défunt dans une autre vie en faisant de lui un « parfumé ». Mais cette culture du parfum déborde largement le domaine du sacré pour s’étendre à la vie quotidienne. Les parfums, outre leur fonction religieuse d’honorer les dieux et les morts, permettent aussi chez les Egyptiens d’embellir les vivants et de se protéger des maladies.

Sur ce thème de « trésors humains parfumés », bien d’autres conférencier(e)s se succèderont tout au long de la matinée de vendredi qui se conclura par un « déjeuner olfactif » dans les jardins du MIP (Musée International de la Parfumerie.

Un déjeuner imaginé par Kitty Shpirer, parfumeuse-créatrice, aux origines égyptiennes par son père, et Yves Terrillon, maître cuisinier qui mettra au menu des plantes aux parfums du terroir grassois et égyptien. Après des visites de champs de fleurs à parfum dans l’après-midi, le concert de clôture « le Cantique des cantiques en la Cathédrale Notre Dame du Puy » (ouvert au public) sera lui aussi parfumé.

Le colloque se poursuivra le samedi 17 octobre dans la matinée par une visite du patrimoine matériel des parfumeries de Grasse et un spectacle olfactif chez chez Laurence Fanuel, parfumeuse à Grasse. En deux jours, une belle incursion dans la galaxie grassoise du parfum… »


Sources:
http://www.webtimemedias.com/article/colloque-grasse-les-tresors-humains-parfumes-20151012-57097
http://www.museesdegrasse.com/colloque-tresors-humains-parfumes

Complément:
http://www.jeromeviaud.com/ouverture-du-colloque-unesco/
https://annickleguerer.files.wordpress.com/2015/10/colloque_16et17octobre2015_a5_def.pdf

Cet article n’engage que son auteur/ This article is the sole responsibility of the author

Publicités